Mon premier trail…

27 Juin

… Ou comment finir dernière féminine d’une course pour la première fois ! Et il faut bien une première à tout.

Ca y est on y est ! Mon tout premier trail dans ma vie de runneuse…
Un nouveau défi, surtout pour moi. Un trail, ça grimpe en principe. Et moi et les « côtes », les « montées » ou le « dénivelé », ca fait au moins 8000 (j’exagère à peine…)
Mais comme j’ai un gourou complètement déglingo, ce dernier a décidé de m’inscrire à mon tout premier trail (comprenez, course en nature qui grimpe). Mais le plus génial, c’est qu’il a décidé de courir toute la course à mes côtés ! Et vous verrez tout au long de ce compte-rendu qu’il est vraiment génial mon gourou (que nous appellerons Skippy par la suite) !

Brièvement, il s’agit de la 10ème édition d’une course de 7 et 14 km pour l’association Hôpital Sourire qui aide les enfants malades accueillis au CHU de Toulouse. Au total, 9 000 euros ont été reversés à l’association cette année. Le parcours en forêt présente un dénivelé de 200 m.

Le rendez-vous est donné sur un parking à 8h du matin. Je vous passerai les orgies culinaires de la veille qui me plombe l’estomac de bon matin en ce dimanche 14 juin. Ajoutons à cela, une météo de crotte (comprenez orage et pluie toute la nuit qui ne s’arrête pas) et 5h de sommeil seulement. Je m’équipe donc en conséquence.
Comme j’ai un chéri-chéri trop choupinou, c’est en trio que nous partons dans la SkippyMobile en direction de la forêt de Buzet. Et comme Skippy il est hyper gentil, il avait préparé du pain d’épice maison dis donc !

Arrivés sur place, il pleut toujours bien entendu. Mise en place des dossard, dernières vérifications, synchronisation des montres, retournage de casquette et nous voilà prêts. Il pleut encore et encore et à ce moment là je me demande ce qu’on fait la…

DSC_0044

Une fois arrivés vers le sas de départ et après un petit échauffement rapide, on se réfugie sous des tentes en attendant le départ, sous la pluie toujours. L’organisation à assuré de ce côté là. Skippy me donne un peu de potion magique pour assurer le coup.

En voulant rejoindre le sas départ, on passe par un petit fossé. A peine le temps d’y poser un pied, celui-ci s’enfonce dans l’eau.

OK donc mon pied est déjà trempé avant la course.

Ça, c’est fait au moins puisque de toute façon je risque de finir les pieds mouillés.

IMGP8502

Le départ est lancé pour le 14 km. Départ pas trop rapide. On se laisse doubler. Ne pas partir trop vite, c’est le conseil qu’on m’avait donné. Et on se retrouve rapidement dans les derniers. La terre est bien mouillée, ça commence donc fort.

Le petit Jésus du trail à décidé de ne pas m’épargner pour ce baptême.

Je regarde ma montre, même pas 1 km de parcouru. OK, ça risque d’être long ! D’après Skippy, il ne faut pas hésiter à courir dans les flaques d’eau. Parfois, in se blesse en voulant les éviter bêtement. Dans les premières montées, il me donne encore des conseils. Mais ces quelques côtes suffisent à faire souffrir mes petits mollets. N’ayant pas l’habitude, j’ai très mal à l’arrière des deux mollets. Mais Skippy il est tellement génial qu’il avait prévu de quoi me shooter. Hop, un comprimé magique et on ne lâche rien. Un coup d’œil à ma montre m’indique presque 4 km.

Là, je me dis que jamais je n’arriverai au bout.

Je songe même pas à m’arrêter au 7eme kilomètre en me fondant dans la masse des coureurs de la distance en question.

On se fait rattraper par les coureurs du 7 km partis peu après nous. Ils filent à vitesse grand V et ce n’est pas toujours facile de les laisser passer. J’imagine déjà le titre de ce compte-rendu « mon premier trail ou ma première course où j’ai terminé dernière » (rassurez-moi, je ne suis pas la seule à imaginer des titres pour mon blog pendant mes courses?). Spoiler alerte !

On croise un mec qui vomi sur le bord du chemin… C’est à ce moment-là que choisit Skippy pour me souhaiter la « bienvenue dans le monde du trail ! » Euh… merci ?!

Au 5eme kilomètre, je m’arrête au ravito boire un verre (d’eau, je précise). Le prétexte est bon tant je rêve de faire une pause pour mes mollets.

IMG_0586

La douleur disparaît petit à petit. On garde tout de même une bonne allure. Malgré tout, on se retrouve talonné par le vélo qui ferme la course. Sur le coup je m’en moque un peu. Tout ce que je veux c’est arriver au bout. Et on arrive bientôt à mi-parcours. Ça me motive.

Arrivés au 7eme kilomètre, on nous indique de tourner à gauche pour continuer. Et à ce moment-la je n’ai plus envie de m’arrêter. Je n’ai plus mal, le souffle est plutôt bon, on est lancé et je ne suis pas encore tombé une seule fois malgré la boue.

Et après ce virage on continue donc de courir dans une autre partie de la forêt.

Et comme nous sommes derniers, je fais remarquer à Skippy qu’on a l’impression d’être seuls au monde dans toute cette nature.

Il pleuviote toujours un peu. C’est beau.

#rdventerreinconnue avec @dreyliciouss sous la flotte😃🌲🌰🐗

A post shared by W@sp (@wsp711) on

On approche des 10 km et on est bien. On conserve une allure correcte. On marche dans les montées car je veux arriver au bout. Et il y a de sacrées montées sur cette deuxième partie de parcours. Skippy me donne un peu de potion magique. Je suis plus à l’aise et j’arrive à bien accélérer en descente. Je suis moins gênée par la boue et les flasques que ce que je pensais. Je n’hésite pas à mettre les pieds dedans puisque de toute façon mes baskets sont déjà bien sales et qu’une fois les pieds trempés, autant y aller.

Skippy arrive à prendre des vidéos pendant la course. Et ça fait de chouettes souvenirs.

On s’arrête à un ravito et les bénévoles conseillent à Skippy « de ne pas me lâcher ». Euh…J’ai l’air d’aller mal à ce point ?! Moi je me sens bien.

Il s’est arrêté de pleuvoir et on aperçoit le soleil a travers les arbres. C’est super agréable. Et je me dis qu’on est bien là. Je songe à changer le titre de cet article en « mon premier trail ou comment détester la première moitié de course et kiffer la seconde » mais après réflexion c’est un poil trop long. Après coup, ça me rappelle une autre course.

Vers le 12eme km, une descente se présente et un bénévole nous encourage :

« Attention à la descente. Allez vous y êtes presque ! Plus que le mur et vous êtes arrivés ».

Hein?! Un mur?! Quel mur?! Skippy se pose la même question. On en rigole, même pas peur, je ne réalise pas encore… Ce sera surprise !

A 1h30 du départ, on a parcouru plus de 11 km.

Le sol colle et je manque de glisser à chaque foulées. Ça devient pas évident de devoir gérer chaque pas. Et ce sera comme ça jusqu’à la fin.

Un peu avant le 14eme kilomètre (d’après les panneaux), on arrive face au mur, qui porte bien son nom. Je fais moins la maligne. Dur, dur, je commence à en avoir marre mais pas le choix alors on y va. En marchant bien sur et en m’appuyant sur mon Skippy au moment de franchir la « bute » finale. Oui il est vraiment génial mon Skippy il m’offre sa main ou son bras à chaque passage « difficile ».

FILE0534

Arrivé en haut, le bénévole nous dit « bravo allez il reste plus que 1 kilomètre/1 kilomètre et demi ».

Whaaaaaaat ?!?! D’après les panneaux on était censés arriver approximativement… maintenant en fait. Et Skippy aussi hallucine.

A partir de là,  je n’ai qu’une envie c’est d’en finir !! Je râle en ne voyant pas l’arche d’arrivée après 1 km de plus parcouru. Après un dernier virage où on abandonné la terre et le boue je l’aperçois enfin. Et le chemin jusqu’à elle me paraît tellement long !!! On croise une copine du club dans le sens inverse qui a terminé le 7 km. Et c’est un tel plaisir de la voir que ça me redonne un peu de courage pour la fin. On finira les dernières foulées en trio. Skippy et skipette (ça, c’est moi) finissent main dans la main, le sourire aux lèvres malgré tout (vous avez dit niais?! Je dirais plutôt soulagement et bonheur).

#rdventerreinconnue avec @dreyliciouss : l'arrivée ! 😃😃😃🐗🌰🌲✌🏻️

A post shared by W@sp (@wsp711) on

1434276412033

Le bonheur aussi de voir à l’arrivée chéri-chéri, qui nous filme et qui a bravé la pluie pour venir me soutenir (niais?! Là, on est d’accord).

Un petit tour au ravito final et un petit debrief après 1h56 de course dans la boue, les flaques et sous la pluie. Aucune glissade malgré mes baskets non prévues pour ce type de course et ça c’est une bonne nouvelle ! Mais surtout 14 km partagés avec un gourou en or, mi-MacGyver, mi-MarryPoppins (il en cache des choses dans son camelback de compet !)

Avant de partir, petit coup d’œil au panneau d’affichage des arrivées. Je suis donc bien arrivée dernière femme de la course. Et nous sommes arrivés avant-avant derniers sur tous les coureurs du parcours. Oui… Nous avons réussi à doubler des vétérans oh yeah !

Valeurs du trail respectées avant de rentrer :

DSC_0045

Je terminerai par dire un énorme merci à Skippy pour tout ce qu’il a fait pour moi. A cause de moi tu fais un temps pourri sur cette course mais si ça peut te consoler ça compte beaucoup que tu sois resté à mes côtés durant toute la course. Merci pour tes potions magiques et autres secrets de gourou. Merci pour m’avoir cru capable de faire cette course, de m’y avoir inscrite et de m’avoir soutenue.

Prochain rendez-vous en terre inconnue à venir…

Et pour lire le CR de Skippy, c’est par ici !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

18 Réponses to “Mon premier trail…”

  1. Gwen 27 juin 2015 à 12:41 #

    Hehe vive le trail. Au debut on se demande pourquoi on s’inflige ca puis on y retourne parce que la pluie, la boue et la nature c’est drôlement chouette!!
    Felicitations d’être allé jusqu’au bout et d’avoir fumer les deux vétérans!
    Et la bière et l’apéro d’après trail c’est sacré!

    J'aime

    • dreyliciouss 27 juin 2015 à 10:37 #

      C’est tout à fait ça !
      Merci ma jolie !!!
      J’espère que toi tu te rétablis bien !
      Des bisous !!

      J'aime

  2. DesperateRW 27 juin 2015 à 5:40 #

    Mais en plus d’être un gourou, c’est un dealer notre Skippy! Bravo Audrey d’avoir trouvé les forces physiques et mentales pour fini ce trail. Er Skippy est vraiment le plus adorable!
    A quand le prochain? 😉

    J'aime

    • dreyliciouss 27 juin 2015 à 10:38 #

      Haha ouiiiii il nous avait caché ça !
      Merci beaucoup copinette ! Skippy est adorable c’est clair !
      Bientôt le prochain j’espère !

      J'aime

  3. La Philo 27 juin 2015 à 7:11 #

    Bravo ! je te suis en sous-marin depuis un moment déjà et je te félicite. Moi je reste encore sur les 10 km ! bonne récup !

    J'aime

    • dreyliciouss 27 juin 2015 à 10:39 #

      Et bien je te dis un grand merci de m’avoir laissé un petit mot !
      Merci de me lire et merci pour tes encouragements ^^
      10 km c’est déjà bien bravo ! J’en ai un la semaine prochaine 😉

      J'aime

  4. moondust 27 juin 2015 à 7:16 #

    Félicitations pour ton premier trail!!!!! et chapeau pour avoir choisi le 14 km. Moi, je choisi toujours la plus petite distance^^ La première fois que j’ai fait plus de 10km, j’ai fini 4eme….en partant de la fin! C’est un peu démoralisant ces courses où dès le départ tu vois tout le peloton de course s’éloigner devant toi. Je me dis que ça forge le mental mais ce n’est pas toujours agréable. Par contre je ressens à chaque fois une énorme fierté quand je franchis la ligne d’arrivée. On se sent un peu warrior^^ C’est différent des courses sur bitume. J’aime les 2. Et toi, prête pour ton 2eme trail? En tout cas bravo pour ce premier;)

    J'aime

    • dreyliciouss 27 juin 2015 à 10:43 #

      Merci beaucoup vraiment !!!
      Si j’avais eu le choix j’aurai peut-être choisi le 7 km aussi mouhahah
      Oui c’est vrai qu’à force c’est démoralisant. Ca m’a rongé le moral le lendemain du trail à l’entrainement d’ailleurs…
      Mais tu soulignes un très bon point c’est que oui ça forge le mental.
      Oui la fierté fait que, même si on fini toujours dans les derniers, on fini toujours fière de nous. Et c’est bien le principal tu as raison !
      Prête pour mon 2ème trail. J’aimerai m’entrainer en forêt plus souvent je vais voir ce que je peux faire…
      Merci en tout cas !!!

      J'aime

  5. cocoandco 27 juin 2015 à 9:45 #

    waohhh, quelle belle équipe que vous formez là…bravo à toi ma belle pour ce 1er trail et chapeau bas à Skippy pour t’y avoir encouragée et soutenue, bel esprit sportif…

    J'aime

  6. Gwen 6 juillet 2015 à 10:52 #

    Franchement un grand bravo copinette !!!
    Braver le froid, la pluie, la boue et les dénivelés c’est un boulot de championne !
    Peu importe le chrono, peu importe la place que tu as obtenue ! Tu as terminé ton premier trail et encore une fois tu peux être super fière de toi et de ton parcours de runneuse !!
    Et il est top ton gourou ! Un soutient sans failles et des astuces de pro !
    Bien joué championne

    J'aime

    • dreyliciouss 6 juillet 2015 à 11:43 #

      merci copinette.
      Oui j’étais heureuse d’être allée jusqu’au bout et d’avoir fini avec le sourire.

      J'aime

  7. Runner Life 8 juillet 2015 à 9:28 #

    Bravo tu fni peut-être dernière mais tu fini et c’est bien la le principal 😉

    J'aime

  8. Nolwenn 18 juillet 2015 à 8:16 #

    Yo! Bravo pour ton premier trail! Sous un temps dégueulasse en plus c’est parfait, et je vois qu’on a bien respecté les valeurs du trail. Nickel. Tu as un mentor qui a saisi tout l’esprit du truc. 😀
    Et puis dans le reste des valeurs du trail (les trucs un chouilla plus sérieux que la bière) (mais la bière c’est sérieux quand même), je dirais que finir dernier (ou dans les derniers) ça n’est pas honteux du tout. Faut pas que ça te mine le moral, déjà on en meurt pas et on ne calcule pas ton salaire sur ton classement. Du coup t’es tranquille. 😀 Plus sérieusement, tout le monde est aussi méritant, et souvent aussi encouragé, du premier au dernier, particulièrement en trail. Enfin c’est mon ressenti (et j’ai déjà été dernière).

    J'aime

    • dreyliciouss 23 juillet 2015 à 8:24 #

      Coucou !
      Merci pour ton passage !
      Oui temps parfait pour une première !
      Oui mon mentor est au top !
      Haha c’est sur que je peux être contente d’être arrivée au bout surtout avec ce temps dégueux haha
      Merci en tout cas pour ces mots réconfortants. Et de toute façon cette grande première m’a tout de même donné envie de retenter l’expérience !

      J'aime

  9. David “Daddy The Beat” V 23 juillet 2015 à 3:28 #

    HEY championne. Pour mon premier trail, j’ai fini dernier toutes catégories. Vous n’avez pas été gâtés par les conditions. Bravo à toi et bravo au très généreux Skippy.

    J'aime

    • dreyliciouss 24 juillet 2015 à 11:50 #

      Hey salut David ! C’est très gentil de passer par ici !
      Ca me réconforte ^^
      Merci pour ces mots !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :