Se ressourcer

1 Mai

Il y a 2 semaines j’ai passé une semaine en France, en famille, au soleil.

Parce que comme quasiment à chaque fois que je reviens ici, passer quelques jours en famille me permet de faire le point. De me remettre en question. De regarder où j’en suis. De regarder où je vais. De regarder le chemin parcouru depuis que je suis partie. 3 ans et demi bientôt…

Et cette fois-ci, mon retour a un goût particulier. Celui de la victoire.

En septembre j’étais rentrée dévastée, fragile, triste et pleine de doutes, de questionnements. Moi qui suis de nature optimiste avec une confiance en la vie, j’étais perdue. Et là dedans s’ajoutait l’arrivée de ma petite boule d’amour de nièce adorée.

Une naissance c’est une manière de fêter l’amour, le bonheur et l’espoir en l’avenir.
A ce moment là je n’avais plus foi en tout ça. Alors peut-être que l’arrivée de cette merveille dans la famille m’a redonné un peu d’amour, un peu d’espoir et de confiance, sans m’en rendre compte.

Je ne peux que faire le constat de mon début d’année 2019 qui contraste avec la fin de 2018.

Je profite de chaque instant avec mes proches. Mes parents, ma sœur et son mari et leur petite merveille. Je les regarde et je me dis que rien ne change malgré le temps et la distance on est toujours là les uns pour les autres. On est toujours les mêmes et on sait qu’on pourra toujours compter les uns sur les autres. Je nous regarde tous avec nos pu**** de défauts et nos qualités et je me dis que j’ai une grande chance d’avoir ce pilier. C’est une sacrée valeur à mes yeux.

Beaucoup d’entre vous me trouve épanouie à travers mes postes et mes story sur les réseaux sociaux. En réalité je le suis tellement !!!!
J’ai comme l’impression que tout me sourit. En ça, je prends ma revanche sur l’année dernière. Sur tous les moments de doutes que j’ai pu avoir. Toutes les larmes que j’ai pu verser. Tous ces sentiments d’impuissance et de détresse que j’ai pu ressentir.

Vous allez me prendre pour une tarée mais parfois je repense à ce qu’il s’est passé et j’ai envie de dire « Fuck! Non, tu n’as pas réussi a me détruire pour de bon! Prends ça dans ta face! »
Sans savoir à qui je m’adresse. La vie? Lui?

Le meilleur ? J’ai beau avoir été détruite l’année dernière, j’ai trouvé la force de me reconstruire (processus bien avancé) et sans ça, je n’aurai jamais autant avancé!!!

C’est une chance de pouvoir saisir l’opportunité de faire une introspection de ce qui s’est passé, du pourquoi ça a pu se passer et de pourquoi et comment ça ne doit plus arriver.

Sans ça, je serai restée tellement bloquée ! Sans ça, je n’aurai pas travaillé autant sur moi.

Pour être honnête, je n’aurai jamais pensé apprendre autant sur moi un jour… Et ça, c’est un merveilleux cadeau que m’a offert cette épreuve.

Aujourd’hui j’ai toutes les cartes en main pour avancer et me construire un avenir merveilleux entourée de personnes qui me correspondent.

J’ai foi en l’avenir. Je sais que de très belles choses vont arriver.

Petit à petit je vais me construire un chemin qui me correspond, dans lequel je serai bien et tout aussi épanouie si ce n’est plus.

Merci la vie de m’offrir tout ça !


Je vous l’avais dit… Je suis une battante !

Publicités

Semaine #02 2019

14 Jan

Lundi – Running

8.78 km / 50 min

Au programme :

– 10 min d’échauffement progressif
– 10 min a 11.2 km/h
– 10 min a 11.3 km/h
– 10 min a 11.4 km/
– 10 min de recup

Séance pas trop mal.
J’ai une petite douleur au pied droit depuis ma sortie de samedi. Alors j’appréhendais un peu cette séance.

J’ai pris le temps de me masser au foam roller avant.

Et j’ai décidé d’y aller progressivement pour essayer de tenir cette séance jusqu’au bout.

J’ai réussi a tenir donc je suis contente! Enfin une séance réussie ! Ça fait du bien au moral.

La séance de foam roller après a été assez douloureuse mais efficace je pense.

Mercredi – Running

7.03 km / 38 min


Au programme :
– 10 min d’échauffement
– 9 x 2 min entre 4’48/km et 4’34/km
– 10 min de recup

Enfin une séance qui fait du bien et qui remonte le moral à la salle sur tapis.

Malgré la fatigue, les mauvaises nuits et la grosse journée de travail ça a été. J’appréhendais comme souvent et au final j’ai presque kiffé !

Jamais je n’aurai cru tenir entre 12.5 et 13 km/h.
Une minute de repos entre ces 9 x 2 min.

Ça donne envie de refaire cette séance en la corsant un peu.

Jeudi – Renforcement musculaire

24 Fit Challenge – 1h

Samedi – Running

16 km / 1h39

Le genre de séance qui fait plaisir !!

Le samedi c’est sortie longue. Mais depuis deux jours il fait -30 degrés…

Et il faut savoir que j’ai froid aux fesses déjà par -20 avec deux legging… Comment vous dire que je ne vais pas survivre par -30 pendant 16 km mais j’avoue avoir longtemps hésité!!! Parce que ouais 16 km sur le tapis c’est pas vendeur non plus !!

J’ai fini par opter pour le tapis car je sais que le froid peut devenir un cauchemar à la longue…
Et puis je suis plus ou moins en train de me réconcilier avec le tapis de course.
Et je n’ai jamais couru aussi longtemps sur tapis. Ça fait un beau challenge.

Et je l’ai fait !!!
J’ai commencé par 9 km devant YouTube… Dans la douleur ah ah j’avoue qu’ils ont été difficiles…

Et puis je me suis étirée et massée le temps d’une petite pause.
Et les 7 derniers kilomètres sont passés comme une lettre a la poste ! Rapides, faciles…
Avec de la musique cette fois.


C’était pas si pire au final !

Semaine #01 2019

7 Jan

Jeudi – Running

6.75 km / 38 min


Au programme :
– 10 min d’échauffement
– 8 min a 11.7 km/h
– 8 min entre 11.6 et 11.5 km/h
– 8 min a 11.5 km/h
– 3 min 36 a 9.5 km/h pour un retour au calme et puis :
– KO technique ah ah

J’oublie tout le temps de prendre une photo pour illustrer mes séances sur tapis. Donc vous aurez droit a une photo de mes pieds sur le tapis.
Magnifique n’est-ce pas ?

Le gym a enfin rouvert. J’attendais qu’il ouvre depuis lundi…
J’avais prévu d’aller au fit challenge mais j’ai changé pour aller faire ma séance d’intervalles.

Elle a bien piqué !
N’ayant même pas dormi 4h, cette séance a fait travailler mon mental en plus de mon cardio.

J’ai eu des difficultés a respirer correctement toute la journée (un début de rhume?) Donc forcément la respiration a été difficile pendant ce fractionné.

On est même pas a la moitié de l’hiver que j’en ai déjà marre de faire mes intervalles sur le tapis…
Ça va pas être facile cette préparation semi-marathon (NY dans 10 semaines !)

J’étais supposée tenir les 3 x 8 min a la même allure mais vraiment trop difficile. J’étais un peu déprimée après coup de ne pas avoir tenu et puis ce matin en regardant mes allures et en me remémorant d’où je viens et qu’il y a 4 mois même pas j’étais incapable de tenir cette allure aussi longtemps, je me dis que je peux quand même être fière de ma séance 

Samedi – Running

12.67 km / 1h12

La sortie longue pour bien démarrer le weekend.

C’est fou comme la température joue sur mes sorties…
Il fait super bon donc forcément c’est plus facile pour moi de rester dehors et plus agréable pour tenir sur la longueur.

Je vais pas tenir l’hiver ça fait 3 mois que je le dis !

J’ai eu du mal a trouver mon rythme.
Un peu fatiguée a la fin je dois l’avouer.
J’ai kiffé la moitié de ma course !
J’ai couru un peu trop vite alors maintenant c’est repos pour le reste du weekend histoire de bien récupérer.

J’ai pas particulièrement aimé avoir les pieds arrosés et le pied gauche trempé a cause de toute la neige fondue qui donne d’énormes flaque difficiles a éviter donc j’ai fini par courir sur la route.

Bilan 2018

28 Déc

Et voilà 2018 se termine.

Une sacrée année. Elle m’a apporté tellement de mal que forcément elle m’a également apporté beaucoup de leçons et de lâcher prise.

J’ai hésité à publier ces mots. Et puis je me suis dit que peut-être ils pourraient interpeller des personnes qui en ont besoin.

En 2018 j’ai perdu tous mes repères. Tout mon monde s’est écroulé en quelques fractions de secondes. J’ai perdu l’homme que j’aimais. J’ai perdu mes amis alors que j’avais le plus besoin d’eux. J’ai failli me retrouver à la rue. J’ai expérimenté les crises de panique pour la première fois de ma vie. J’ai tremblé de peur, de tristesse. Et aussi de rage. Des tremblements incontrôlables et violents.

J’ai du faire un choix. Pour moi. Pour mon bonheur, ma sécurité et ma santé physique et mentale.

J’ai eu 30 ans.

Et j’ai dû recommencer ma vie a zéro.

Et j’ai fini par me débrouiller seule.

Je me suis remise en question. Et je m’en suis posées 1000. A 30 ans, je me suis retrouvée célibataire, sans enfants, à 6000 km de mes proches. A devoir tout recommencer. Et je ne me suis jamais sentie aussi seule de toute ma vie je crois. Et je ne me suis jamais sentie aussi incomprise.

J’ai réalisé que ce n’est pas du tout comme ça que j’imaginais ma vie à 30 ans il y a 10 ans.

C’est déroutant au début je dois bien l’avouer. J’ai d’abord été triste, puis en colère contre moi-même. Et j’ai fini par réaliser qu’au fond, je ne regrette rien du chemin qu’a pris ma vie. J’ai fait le choix de vivre et d’expérimenter. Et j’ai vécu de sacrées belles choses grâce à ce choix.

J’ai 30 ans et je sais que j’ai vécu des choses que certaines personnes ne connaîtront jamais. Qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

J’ai 30 ans et je sais aussi que je n’ai pas vécu 1000 situations que d’autres ont connues.

Résultats de recherche d'images pour « winter alone »


Je me suis rendu compte qu’il y avait tout de même des personnes sur qui je pouvais réellement compter. Qui pouvait vraiment t’écouter sans te juger. Qui pouvait t’aider quand tu en avais vraiment besoin. Qui te répétait que oui tu avais fait le bon choix. Qu’il le fallait. Et c’est ce dont j’avais besoin. Et je suis reconnaissante de les avoir dans ma vie.

Et cette année m’a apporté la chance immense d’avoir trouvé un travail que j’aime et dans lequel je m’épanouie.
C’est ce que 2018 m’a apporté de plus beau je pense.
C’est ce qui m’a permis de traverser tout ça. De tenir ces 6 derniers mois sans perdre ma tête ni ma santé.

Bien-sûr le sport m’a aidé aussi. C’est un échappatoire sans conteste. Un défouloir et un domaine dans lequel je m’épanouie. Il m’aide à me sentir vivante et à m’apporter la satisfaction de toujours faire mieux. Il a été l’une des deux seules choses positives dans ma vie cet automne.

Beaucoup de leçons en ressortent.

J’ai appris que dans la vie il ne faut compter sur personne et se débrouiller seul.

J’ai appris qu’il ne faut rien attendre de personnes.

J’ai appris qu’il faut aussi se méfier des jugements et ne pas tout dire à n’importe qui.

J’ai appris la valeur des choses.

Et de la vie.

J’ai appris à être reconnaissante. Même quand je me suis retrouvée à dormir sur un matelas gonflable dans un appartement vide avec des insectes en guise de colocataires pendant deux mois, j’ai appris à être reconnaissante d’avoir un toit pour mon petit chat et moi. D’avoir de quoi vivre quotidiennement.

A être reconnaissante de ne pas m’être retrouvée complètement à la rue.
A savoir que la vie est précieuse et que tout peut basculer d’un jour à l’autre. Ca peut paraître tellement cliché ce que j’écris-là mais aujourd’hui je sais que c’est vrai. Que jamais RIEN n’est acquis. Que notre situation et notre vie peut basculer. Qu’on peut tout perdre d’un presque claquement de doigt. Et qu’il faut savourer le bonheur que l’on a !

Aujourd’hui je savoure d’être en bonne santé et de faire en sorte de le rester.

Et je suis persuadée aujourd’hui que cette gratitude m’a aidé à tenir et à m’en sortir.

Aujourd’hui je me sens libre. Je me sens libérée des mensonges, de la manipulation et des faux-semblants.

Et maintenant que 2018 se termine, je dois en faire le deuil, lâcher prise et dire au revoir à ma vie d’avant. Dire au revoir à des personnes chères que j’appréciais mais pour qui ce n’est pas réciproque. Et c’est ok. J’ai digéré tout ça. C’est ok de laisser partir des gens qui ne se préoccupent pas de moi. Et c’est même la meilleure chose à faire je pense.

Je laisse derrière moi beaucoup de larmes. Et de déceptions. Mais je préfère être déçue maintenant, savoir à quoi m’en tenir et ne plus perdre davantage de temps. Cette épreuve m’aura ouvert les yeux sur beaucoup de choses. Sur moi mais aussi sur les autres.

J’ai appris aussi qu’il ne faut juger personne d’après les apparences car on ne sait jamais ce que cette personne a vécu ou est en train de traverser.

Je crois que c’est ma plus grosse leçon à ce jour.

J’en ressors avec de nouveaux combats.
Celui de guérir les blessures que me laisse cette année…
Et peut-être celui d’aider les femmes qui en ont besoin.

Ces femmes qui ont besoin qu’on les écoute, qu’on les comprenne et qu’on les épaule au moment de leur vie ou elles sont le plus vulnérables. Ce moment ou tu peux te sentir totalement incomprise car personne d’autre n’a vécu ce que tu vis. Ce moment ou beaucoup de personnes, se permettent de te juger, sans vivre ni ressentir la moitié de ce que tu vis et ressens.

Mais seulement une fois que j’aurai pansé mes plaies. Je ressens encore trop de colère.

Aujourd’hui, je suis heureuse, je peux le dire. Je vois clair dans ma vie. J’ai retrouvé un certain équilibre avec le sport, un nouveau cocon, mon petit chat, un travail plein d’opportunités et un avenir à construire. Je gagne bien ma vie depuis quelques mois seulement. Je commence à m’en sortir et à dire au revoir aux fins de mois difficiles. Je commence à respirer. Je ne ressens plus de frustration. Et je vais consacrer 2019 à faire en sorte de ne plus jamais me sentir frustrée.

Mais je n’ai aucun mal à dire que je n’ai pas encore trouvé la paix.
Pas totalement. Mais je sais que ça viendra. Je vais travailler là-dessus. Avec de l’aide s’il le faut. Il n’y a aucune honte à demander de l’aide lorsqu’on en a besoin.

Vous me connaissez, je suis une battante…


Semaine #50 2018

17 Déc

Lundi- Running

7.81 km / 44 min


 10 min d’échauffement a 9 km/h
 6 x 4 min a 12 km/h
10 min de recup a 9 km/h

La séance d’intervalle du lundi soir pour bien démarrer la semaine !
Comment elle fait trop du bien !!!

Enfin une séance sur tapis qui se passe a peu près bien depuis plusieurs semaines. Je commençais à déprimer.
Là j’ai tenu même si les dernières séries étaient difficiles (c’est le but après tout !)

Rien de tel qu’un choc émotionnel avant la séance pour transformer tout mon stress en motivation sur le tapis.

Ça m’a remonté le moral et gonflé à bloc !

Mercredi – Running

6.57 km / 37 min

Séance de tests sur tapis
Echauffement puis 5 km rapides en mode compétition.

Pas facile pour une reprise. Pas trop de jambes, pas trop de souffle, mal à la tête… Mais j’ai fait ce que j’ai pu…

Dimanche – Running

11.1 km / 1h09


Sortie du weekend.
Pas la grande forme pendant 8 km puis après ça allait sur la fin.

J’ai croisé peu de coureur mais il y en a un qui m’a quand même salué de la main. Ça fait toujours plaisir.

Cardio moyen de 150 bpm j’aime voir ça a cette allure !!

Nouvelle semaine d’entraînement a venir !

Semaine #45 2018

13 Nov

Mercredi – Running

6.5 km / 38 min

10 min d’échauffement progressive : 5′ à 9 km/h puis 5′ à 9.5 km/h
– 5 km rapides en mode compétition

J’avais très peur de cette séance. Car ma dernière séance sur tapis s’est très mal passée, que je ne suis pas fan du tout du tapis et que je ne savais pas trop comment gérer un 5 km rapide sur tapis.

Au final ça a été même si j’en ai chié sur la fin mais c’est normal. C’était le but. Pousser la vitesse. Sortir de sa zone de confort.

Au final j’ai suivi un peu au feeling et ça donne ça :
– 10.2 – 10.3 km/h sur 1 km
– 10.4 km/h sur 1 km
– 10.6 km/h sur 1 km
– 10.8 km/h sur 1 km
– 11 km/h sur 500 mètres
– j’ai poussé jusqu’à 12.5 km/h sur les 500 derniers mètres

Autant vous dire que j’étais morte a la fin !!
Ça donne un 5 km en 28’45 a peu près. Ce qui est très proche de mon dernier RP sur 5 km. Sur tapis c’est pas si pire !! Comme je suis pas du tout a l’aise pour courir sur tapis et pour courir vite en intérieur je suis plutôt contente.

C’est encourageant et maintenant j’ai envie de faire un 5 km en compétition pour voir si je peux faire mieux que mon dernier.

Dimanche – Running

15 km / 1h29

Sortie longue prévue initialement 18 km.

Mais c’était le premier run dans le froid, le vrai, celui a -8 degrés a cause du vent.

J’étais couverte mais il me manquait une couche sur le bas du corps.
Les moments dans le vent étaient vraiment désagréables. Donc sortie écourtée mais sans regrets. Je me suis déjà bien battue pour arriver au bout de cette sortie.

J’ai croisé un automobiliste qui m’a applaudi au feu tricolore, ça m’a redonné un peu de courage.
Ensuite j’ai croisé mon ami @runningaddictfr dans le parc ça aussi ça fait toujours plaisir !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine 42, 43 et 44 #2018

5 Nov

Semaine 42

Dimanche – Course officielle

21.1 km / 2h01

La tête d’une fille déterminée a exploser son record et c’est chose faite !

J’étais venue me venger d’il y a deux ans ou j’avais fait mon pire chrono sur semi-marathon.
Ce jour-là l’énergie m’avait manqué au bout de 10 km

Aujourd’hui j’ai veillé à faire comme une sortie longue. Pour ne rien changer et être sûre que mon corps réponde comme d’habitude.

Pas de prises de risques je voulais que tout se passe bien.
La stratégie était de me fixer a 5’50/km pendant toute la course et voir si je pouvais accélérer un peu sur la fin.
Au final j’ai couru plus vite mais en accélération progressive. Quand je voyais la vitesse diminuer sur ma montre j’accélérais en pensant aux encouragements de Running Addict qui m’a dit de « ne rien lâcher et de prendre ma revenche sur la course d’il y a 2 ans » alors je l’ai écouté et ça a payé !

Je voulais faire un chrono de moins de 2h03 et j’ai fait 2h01 et 59 secondes pour être exacte!
Un temps de 2h02 ce qui veut dire que j’explose mon ancien record qui était de 2h19 il y a un an et demi.

J’ai gagné 17 min !

Très contente des sensations, l’ambiance et le résultat.
Un semi a la hauteur de mes espérances !

Semaine 43

Dimanche – Running

10.5 km / 1h03

Reprise des entraînements.
Je suis partie explorer mon nouveau quartier.
J’ai découvert que je n’étais qu’à 3 km du mont royal.

Donc je n’ai pas pu résister à aller y courir 😍 .
C’est dommage que la saison d’hiver arrive.
Je ne pourrais pas profiter d’aller courir là bas avant de longs mois (c’est glissant la plupart du temps).

En attendant je profite des quelques couleurs automnales qui restent encore.
Ce fut une sortie 100% sous la pluie avec des chaussettes qui font « shpouik » et les retour des fesses gelées ah ah !

Semaine 44

Jeudi – Renforcement musculaire

24 Fit Challenge

Vendredi – Running

Un essaie de reprise des intervalles sur tapis, raté.

Pas de jambes, pas de souffle.

Abandon. Ca ne sert à rien de s’acharner et forcer quand la forme n’est vraiment pas la.
Et je n’ai plus d’objectif course à venir. Pas de pression.
On verra la prochaine fois.

Dimanche – Running

14 km / 1h22

Cette sortie n’était pas gagnée…
J’étais prête a 10h pour sortir et puis au moment de sortir, impossible de mettre la main sur ma ceinture. Dans laquelle je mets mes clés et mon téléphone…
Ça m’a énervé. J’ai perdu du temps a la chercher en vain. Donc je décide d’y aller plus tard et de me mettre a mes meal prep d’abord. Histoire d’apaiser la tension et d’être sûre d’avoir le temps de cuisiner pour la semaine. Puis on sait jamais d’ici que j’ai fini de cuisiner j’aurai peut être retrouvé ma ceinture #lespoirfaitvivre

Je boucle mes repas pour la semaine en 1h donc c’est parti pour 14 km…
Téléphone a la main et clé dans ma veste anti vent/pluie alors qu’il fait un grand soleil et pas de vent dehors (mais pas le choix j’ai pas d’autres poches…)

Nouvelle sortie sur le mont royal. Cette fois je suis allée jusqu’au lac au castor. L’année dernière je ne me croyais pas capable de monter jusqu’au lac en courant et voilà qu’aujourd’hui je l’ai fait a une allure dont je n’ai pas à rougir.
Ça me fait drôle de doubler des gens, moi qui me suis fait doubler sans cesse pendant mes 5 dernières années de course a pied…
Et aujourd’hui, en montant la montagne pour la deuxième fois en courant je n’ai pas pu m’empêcher de penser a la toute première fois que je suis venue au mont royal il y a 5 ans. Je voyais des gens courir en montant et je les voyais comme des grands sportifs que j’admirais car je n’étais pas capable de faire comme eux. J’en étais qu’à mes débuts de runneuse. Aujourd’hui je l’ai fait et je suis super contente pour ce nouvel exploit a mes yeux !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine #41 2018

17 Oct

Une semaine de déplacement professionnel à Copenhague au Danemark.

Lundi – Running

8.03 km / 48 min

8 km tout doux au programme

La toute première fois de ma vie que je cours au Danemark !!

Arrivée la veille où j’ai passé 36 h sans dormir, marché 17000 pas et failli tomber littéralement de mon tabouret en m’endormant (tu sais ce moment où tu sursautes car tu commences à te sentir chuter dans le vide ? Ben je me suis fait peur comme ça hier soir…)

Après une nuit de 9h j’ai pu récupérer un peu.
En revanche mes jambes ne sont pas encore à 100% remises des 13h de voyage.

Alors ce soir c’était 8 petits km avec des jambes un peu lourdes.

Mais quelle bonheur de partir explorer les alentours.
Et j’ai eu une grosse surprise en arrivant sur le bord de l’eau que j’avais repéré sur la carte tout près de l’hôtel, en tournant la tête a droite pour admirer le paysage je tombe nez à nez avec le grand pont qui relie le Danemark à la Suède ! Celui que j’ai vu a la télé 3 semaines plus tôt !! Je crois que je l’ai regardé en courant tout du long. Quitte à trébucher ah ah !

D’ailleurs on l’aperçoit un peu au loin.

Sinon bah je kiffe pas mal quand ma boîte m’envoie une semaine visiter mon client en Europe dans une aussi belle ville.

Mercredi – Running

9.01 km / 52 min

2km à 5’55/km
6 x 1000 mètres à 5’25/km
2km à 5’55/km

Après une journée de 9h15 de travail, j’avais un 10 km au programme…

6 x 1000 mètres de prévus sur tapis.

J’appréhendais énormément cette séance. Car j’ai du mal a courir sur le tapis. J’ai vite chaud et je n’arrive pas a trouver la même foulée qu’en extérieur. Résultats j’ai très souvent mal au tibia…

Là je commence donc cet entraînement par 2 km lents, à 8,5 km/h. J’ai un peu mal au tibia droit, surtout si j’accélère.

Ça promet pour les 6 séries a faire !

Une petite pause de 2 min et me voilà partie a 5’27/km.
Par miracle j’arrive a trouver ma foulée, une proche de celle que j’ai en extérieur.
Et à partir de là les séries passent vite et bien.

J’enchaîne les 3 premiers 1000 mètres a 5’27 puis les 3 derniers a 5’24 !!

Je termine par 1 km a 5’56. Je les trouve long et je commence à avoir mal au dos alors je décide d’en finir la pour aujourd’hui.

Super contente de ma séance ! Ça s’est super bien passé ! Moi qui ai toujours eu le tapis en horreur avec de mauvaises sensations.

Je suis tellement impressionnée de tenir aussi bien ces allures et encore plus sur le tapis !!! C’est fou !!!!!

Vous vous en doutez la photo n’est pas d’aujourd’hui. Elle date de ma sortie d’avant hier. Plus intéressante que le tapis.

Vendredi – Running

8 km / 45 min

2 km a 5’56/km
4 x 1000 mètres a 5’24/km
2 km a 5’56/km

Et voilà ma dernière séance a Copenhague.
Retour a la maison demain.
Hâte de revoir mon petit chat !

Ce soir une petite séance qui est passé toute seule et bien vite !

Courir plus vite ça a du bon ! J’ai pu plier ça rapidement et ensuite partir me balader dans la ville pour la nuit de la culture.

Je n’ai ressenti aucune douleur et aucune difficulté particulière.

Ça fait plaisir ce genre de sortie sur tapis !!!

Dimanche- Running

14 km / 1h21

14 km en alternant tous les 2 km allures 5’50/ km et 5’40/km

Rentrée a Montréal hier soir, ce matin c’était ma dernière sortie longue avant le semi-marathon.

14 km mais j’étais fatiguée sur les 4 derniers.

Je pense que enchaîner deux aller retour en Europe en 3 semaines ça joue un peu sur la fatigue.

Puis a la fin le vent dans mes oreilles commençait à me rendre dingue.

J’ai fini cette sortie de mauvais humeur. C’est très rare ! .

J’ai l’impression que les dés sont jetés pour le semi-marathon. En tout cas j’ai hâte d’y être !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine #40 2018

17 Oct

Mercredi – Running

8.5 km / 48 min

2 km à 6’00 / km
3 x 1500 mètres a 5’40
2 km à 6’00 / km

Pas très motivée avant de faire cette séance. Le froid joue sur ma motivation.

Alors en rentrant du travail je me suis gentiment mise a regarder des vidéos sur youtube plutôt que d’aller courir…

Un coup d’œil par la fenêtre, un runner qui passe. Je le remarque car il court en short et tee-shirt et il me donne froid rien qu’à le voir mais ça suffit a me donner le coup de pied aux fesses dont j’avais besoin.

Et je sais pas vous mais moi j’appréhende toujours les premiers pas. Car c’est là que je sens l’état de mes jambes et mon corps. C’est là que je sens la forme du jour.
Et a peine les premiers pas faits que je sens mes jambes légères. Elles ne demandent qu’à courir.

Et elles vont rester comme ça pendant toute la sortie !

Je me suis sentie tellement bien pendant toute la séance ! Légère,  un vrai bonheur!

Résultats au lieu de faire 3 x 1500 mètres a 5’40 j’ai fait 5’28 / 5’31 / 5’25 oups !

Le semi-marathon approche et j’ai déjà hâte de voir ce que ça va donner !

Vendredi – Running

9.090 km / 59 min

2 km d’échauffement
2 séries de 3 x 800 mètres a 5’10/km
2 km de recup

J’ai réalisé que c’était une des dernières séances que je faisais au parc Jarry.

Et je l’ai pas apprécié à sa juste valeur…

Deux semaines qu’on se les caille à Montréal.
Les intervalles avec un vent froid j’ai pas kiffé spécialement…

Je me suis pas laissée abattre pour autant. Quand je commençais à perdre mon allure j’accélérais, je redoublais d’effort. On est là pour travailler alors pas d’excuses.

J’ai fait mieux que 5’10 au final sur mes 800 mètres !

J’étais tellement contente de rentrer et me mettre à l’abris du froid.
J’en peux déjà plus de ce froid et on doit tenir jusqu’à avril ?! Mais mon dieu je vais mourir avant je crois…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine #37 2018

16 Sep

Mardi – Renforcement musculaire

24 Fit Challenge

Une dernière séance en groupe avant le départ pour une semaine de vacances en France !

Mercredi  – Running

2 km à 6’00/km
6 x 600 mètres a 5’10/km
2 km à 6’00/km

Petit entraînement du soir avec tellement de choses excitantes en tête !!

Au final ça donne des allures plus proches des 5’00 que des 5’10.

Et pendant ce temps-là ma tête était déjà en France. Et ma soeur était en train de faire de moi une tata.

Demain je m’envole pour une semaine en famille retrouver mes parents et rencontrer ma nièce.
Parfaitement ce dont j’ai besoin en ce moment.

Samedi – Running

2 km d’échauffement a 6’/km
2 séries de 5 x 300 mètres a 4’25/km
Et 2 km de retour a la maison

Séance prévue la veille à la base (vendredi soir).
Mais ayant dormi 3h30 seulement entre jeudi et vendredi, j’ai préféré la reporter à samedi matin pour être forme.

Et j’ai bien fait !

Je me suis sentie en forme des le début.

Et je ne sais pas pourquoi mais pendant ma séance j’avais une allure de 4’10/km en tête au lieu des 4’25…
Résultats ça donne :
4’27 / 4’06 / 4’20 / 3’59 / 4’05 / 4’05 / 4’05 / 4’05 / 4’16 / 4’10
Oups…

Je vous avoue que la respiration était difficile sur les derniers mais je l’ai fait !
Mon petit cœur travaille bien hé hé !

Du coup on allégera la sortie longue de demain.

Dimanche – Running

14 km avec alternance de 2 km à 5’55/km et 2 km à 5’35/km

Avec la sortie de la veille dans les jambes, on raccourcie la séance pour faire 12 km maximum.

Au final, accompagné de ma papa, on prévoit un petit trajet de 11 km.
Et c’était bien assez avec un fessier qui commence à tirer au bout de 10 km ah ah ! Merci le fractionné de la veille.
Au moins, je souffre moins de la chaleur qu’il y a plusieurs années. 30 degrés prévus aujourd’hui, partie à 10h, je suis contente d’y avoir été ce matin !

 

La prépa semi-marathon continue.

Rendez-vous sur Hellocoton !

%d blogueurs aiment cette page :