Archive | novembre, 2014

Semaine du 17 au 23 Novembre

23 Nov

Lundi – 45 min de running

6.36 km

La séance commence par les félicitations du coach pour la course de dimanche.
Séance de lendemain de course.
Ensuite, 30 min de course en endurance.
On s’élance tous en groupe. L’occasion de courir aux côtés des flèches du club. C’est cool de pouvoir courir avec eux pour une fois ^^
Puis des petits exercices avec des squats notamment.

Et c’est reparti pour 15 min de footing. A la cool.
Par contre les abdos c’était autre chose!
Bref, tout va bien. L’ambiance est excellente.

Mardi – 1h15 de yoga

Mercredi – 34 min de running

5.15 km

Tout le monde part vite à l’échauffement. Je reste avec A. dans les derniers et pourtant on court à la même allure que d’habitude. Je ne sais pas pourquoi tout le monde a décidé de courir plus vite ce soir. Mais on est déjà à 9 km/h et pour de l’échauffement je trouve que c’est le max.
Mais A. a mal au genou et abandonne à la fin du 2ème tour de terrain. Pour le dernier je m’accroche à Mar*. Du coup, celui-ci se fait un peu plus rapidement. Je termine un peu essoufflée. L’échauffement dynamique permet ensuite de récupérer avant de faire les fractionnés.

En binôme avec Mar* du même niveau que moi, on se lance dans une série de 8 * 100 m rapide/lent.

Sur consigne du coach, on ne part pas à fond sur les portions rapides pour les 4 premiers 100 m.

Après visualisaton des résultats sur Garmin j’ai réussi à accélérer progressivement pour finir à 3’43 de moyenne sur le dernier 100 m d’accélération.

frac

Le pied de se défouler comme ça!

Je passe le week-end entre copines à Cholet alors ce sera sportif, certes, mais sans doute pas très physique…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Mots du coach

20 Nov

Y’a pas grand chose à dire… Juste à lire.

Comment ne pas avoir envie de tout donner à chaque entraînement et à chaque course?
Je garderai en tête ce qu’il a dit à la séance d’hier :

« Vous voir aussi enthousiastes et heureux aux séances et aux courses me rend heureux »

Je crois que je suis tombée sur un super coach !!

La Boucle du Confluent 5 km

17 Nov

10808592_368928116602589_815043810_n

Dimanche 16 novembre a eu lieu la Boucle du Confluent. Une course de 5 ou 10 km, au choix, à laquelle mon club participait. Certaines personnes avec qui j’ai sympathisé au club ont proposé de s’inscrire sur les 5 km, s’agissant de leur première course pour la plupart. Je n’avais pas spécialement envisagé de courir officiellement en cette fin d’année. Mais portée par l’engouement de mes nouvelles copines et accompagné du fait qu’il s’agisse de 5 « petits » kilomètres, je me suis inscrite à mon tour.

10808557_945400402154930_606508639_n

Au début, je dois avouer que je voyais plus cette course comme un moment à partager avec le club. Et puis, en y repensant, je me suis dit que c’était peut-être l’occasion de me tester en vitesse sur une plus courte distance qu’habituellement.
Néanmoins, cette pensée ne m’empêche pas de me régaler d’une raclette la veille avec mes amis et me coucher ainsi après 1h du matin. Ajoutez à cela une nuit agitée, je pars pas très confiante sur cette course.

927759_1500764906863027_2094663670_n

Levée à 7h, le RDV est donné à 7h55 précis au métro. Je pars avec 2 copines (M. et E. qui ont déjà fait leur apparition lors de mes CR d’entraînement) et on file récupérer J.
J., c’est le seul être pourvu de testostérone faisant partie de notre team de nouvelles recrues du club. Souviens-toi, c’est avec lui que j’ai passé ma première séance d’essai.

L’ambiance est au top dans la voiture avec fous rires et musique à fond !

Arrivés sur place, on retrouve le coach et les autres membres du club. Tous en maillot rouge afin de représenter fièrement le club.

Déjà 8h50. Le coach se charge de nous échauffer. Comme aux entraînements. Il ajoute quelques minutes de footing et accélérations (petite pensée à ma copine Aurélie et son ami Joël avec qui j’ai partagé les 10 km de Brive).

9h10. Départ dans 5 min. Le coach nous donne les consignes :

– pas trop vite sur le 1er kilomètre pour trouver son souffle

– accélération sur le 2ème

– récupération du souffle sur le 3ème

– accélération progressive jusqu’à la fin

On prend place sur la ligne de départ. Pas trop de monde. Le stress commence à monter pour tout le monde. Avec les copines, on se donne l’objectif « pas plus de 30 min ». L’objectif que je visais secrètement. On est toutes d’accord sur notre volonté de ne pas être « trop ridicule » sur ces 5 km. Parce que mine de rien, pour nous toutes, on a jamais réussi à courir aussi vite aussi « longtemps ». Mon meilleur 5 km a été fait en 34 min. Plus on en parle, plus on se rend compte de l’importance que représentent ces 30 min pour nous.IMG_4531

Le coup de feu est lancé et nous avec ! Et ça part fort ! V. et M. partent bien trop vite. Je ne veux pas me griller donc je les lâche. Je reste quelques mètres derrière E. Sur le 1er kilomètre, je cours bien plus vite que prévu. Et le panneau du kilomètre 1 arrive vite. Je suis toujours derrière E. Une autre fille du club (N.) s’est glissée entre nous. Je la connais, on a le même niveau aux entrainements, on se retrouve souvent l’une derrière l’autre. Mes jambes sont lourdes alors j’essaie de bien les dérouler pour les détendre au maximum.

Du coup, sur le 2ème kilomètre je garde ce rythme. Et je rattrape N. Je lui demande comment ça va.

Après le panneau indiquant le kilomètre 2, je ralentis un peu histoire de retrouver une bonne respiration. Je me concentre et arrive à retrouver un bon souffle. On court toujours à deux et E. est toujours quelques mètres devant nous. Les jambes suivent mieux.

Quand la douleur est là, j’essaie de me convaincre du contraire. Je me dis que tant que la respiration arrive à suivre, hors de question de me laisser pourrir par mes jambes. Et j’arrive à oublier la douleur.

IMG_9935

A partir du 3ème km, j’essaie d’accélérer un peu. Je m’accroche. Avec N., on s’encourage. On tient un bon rythme.

Je reconnais que mon mental est au rendez-vous.

Et puis arrive le 4ème panneau. Il ne nous reste donc plus qu’un kilomètre. J’accélère encore un peu. N. commence à avoir du mal. Tous les 200 mètres je l’encourage. On est presque arrivées.

C’est le moment de tout donner.

A 500 mètres de l’arrivée je reconnais les lieux. Coup d’œil sur ma montre, 27 min. Je sais qu’il ne reste plus grand-chose. Et il est hors de question de voir le 30 s’afficher. Alors j’accélère encore. La respiration est plus difficile mais je sais que c’est bientôt terminé. L’arrivée en ligne de mire, j’aperçois le coach qui m’encourage. 29 min à ma montre. J’accélère encore pour terminer en sprintant et passer la ligne avant les 30 min. Je stoppe mon chrono une fois arrêtée: 29’38 pour 5.05 km. Objectif atteint! Mon esprit n’est plus que bonheur malgré le souffle coupé. J’aperçois les copines. On explose toutes de joies ! Tout le monde a terminé en 28 ou 29 min. Je n’en reviens pas. J’ai réussi à passer sous les 30 min! Allure moyenne 5’52. Je n’avais jamais réussi à courir aussi vite. Ca va en faire sourire certains qui courent plus vite que ça et beaucoup plus longtemps hein mais encore une fois je ne me mesure qu’à moi-même.

Temps officiel : 29’29

Classement : 75/175 (femmes). Je suis dans la première moitié, moi ça me va !

10661163_956679174361479_1975887554_n

Mais je suis loin d’avoir leur niveau. Je viens de loin. Et je suis fière d’avoir pu faire ce résultat. Coach est fier de nous ! Il nous embrasse toutes individuellement et chaleureusement. Et nous on est fières d’avoir pu être à la hauteur. D’avoir pu le rendre fier.

Toujours pas remises de nos émotions, on rejoint le club sur la ligne d’arrivée pour encourager ceux qui courent les 10 km. A chaque membre du club, on crie comme des dingues notre bonheur et fierté de faire partie de cette équipe. Plusieurs piquent un sprint et doublent à la dernière minute en entendant nos encouragements. On est dans l’euphorie de faire partie du groupe.
La majorité du club a amélioré sont temps. Le coach est ravi !

Alors il n’y a pas à dire, avec le club je progresse ! Je le vois au fil des entraînements. Ma respiration est bien meilleure. J’arrive à maintenir une allure plus soutenue.

Bref, j’ai partagé ma première course en club avec une équipe soudée. Je me sens davantage intégrée au club. Et je suis fière de ce club !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine du 10 au 16 Novembre

16 Nov

Lundi – 38 min de running

5.6 km

3 tours extérieurs d’échauffement. Je me retrouve encore très rapidement dans les dernières. Mais comme souvent, je m’accroche aux même personnes. Le rythme est bon et la respiration aussi. J’essaie de tenir une allure un peu plus soutenue vers la fin et ça roule. Pas de douleurs dans les tibias donc tout est ok.

400m rapide + 400m lent x 3 en binôme. Je pars avec ma nouvelle copine du club M. On a le même niveau. On ne part pas trop vite dès le début car on sait qu’il faut tenir 3 fois. C’est chouette de faire ces 6 tours à 2. C’est motivant il n’y a pas à dire ! Après coup, je dirai qu’on n’a pas été très rapide mais j’avais déjà l’impression de tout donner avec une allure avoisinant les 5’30 sur les tours rapides.

Mercredi – 47 min de running

7.13 km

Après 3 tours d’échauffement à bonne allure, séance de fractionnés par groupe de 3. Je retrouve M. et G. 3 séries de 5 x 200 m rapides/lents. Sur conseils du coach, on ne part pas trop vite sur les 3 premiers tours. G. a de plus en plus mal aux tibias. Elle abandonne sur la 2ème série. On a essayé de tout donner sur la fin. On a poussé jusqu’à 4’30 de moyenne. Comme d’habitude c’est toujours agréable de faire ce genre d’exercice accompagnée.

Au passage, je remarque que les abdos à la fin l’entrainement sont de plus en plus faciles.

fracti

Vendredi – 42 min de running

6.42 km

https://i1.wp.com/photos-b.ak.instagram.com/hphotos-ak-xaf1/10802952_882410891799761_1224722511_n.jpg

Séance d’endurance passée toute seule. Pas facile de garder la motivation quand c’est comme ça.
On commence par 3 tours en endurance. Je décide d’essayer de partir plus vite que d’habitude. Et je tiens aux environs de 6’33.
Ensuite une tour rapide. Là, on ne rigole plus. Je me concentre sur ma respiration. 6’15 de moyenne.
On enchaine sur 3 tours en endurance. J’essaie de ne pas repartir trop lentement pour ne pas perdre le rythme. Et ça va. La pluie est arrivée mais qu’importe.
A la fin, on termine par un dernier tour rapide. La pluie me motive car elle s’est intensifiée et plus vite je cours, plus vite je termine. 6’13 de moyenne.

Dimanche – 29 min de running

5 km

https://i0.wp.com/photos-c.ak.instagram.com/hphotos-ak-xpa1/10808557_945400402154930_606508639_n.jpg

Course de 5 km en faisant la Boucle du Confluent. Compte-rendu à venir.

Total: 24.06 km pour 2h38 de running.
Pas de yoga cette semaine pour cause de cours annulée le jour ferié.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine du 3 au 9 Novembre 2014

9 Nov

Lundi – 30 min de Fysiki et 45 min de running

6.85 km

4 tours d’échauffement. Pour ce qui est de l’allure, je me cale sur les autres filles. Toujours les mêmes avec qui je fais les tours d’échauffement. Mais là j’ai plus de mal que d’habitude alors qu’on va à la même allure que d’habitude si ce n’est moins vite. Je me force à me concentrer sur la respiration pour la gérer au mieux. Et ça marche.

Exercice en file indienne par groupe de 4. Je me mets avec M. une nouvelle copine avec qui j’ai le même niveau en endurance, S. qui a un meilleur niveau et une autre fille totalement inconnue. Le but est d’aller toujours à la même allure, à un bon rythme, en file indienne et le dernier de la fille doit rattraper le premier. Premier tour catastrophique le temps de s’organiser. S. a un bon niveau et est frustrée par notre nouvelle inconnue qui a du mal à suivre. M. et moi on est boostée par S. Plus ça va et plus j’ai envie de tout donner. Plus ça va, et plus S. et moi essayons d’accélérer le rythme du groupe. Deuxième tour, je suis toujours S. qui est toujours frustrée. Troisième et dernier tour, les 2 filles commencent à lâcher l’affaire. S. encourage et motive tout le monde pour se donner à fond. Donc je me donne à fond. On termine le dernier tour en méga sprint toutes les deux. Un régale ! On en redemandait. Mais les filles n’étaient pas de cet avis. On a été sage et on est allées récupérer.
Mardi – 1h15 de yoga
Mercredi – 59 min de running
8.57 km
https://i2.wp.com/photos-h.ak.instagram.com/hphotos-ak-xaf1/10755810_720118738074831_543669257_n.jpg
Séance composée d’une heure en endurance. 30 min de tours à l’extérieur et 30 min de tours à l’intérieur. Je me lance avec mes nouvelles copines. On papote et du coup le temps passe vite ! Après 5 tours extérieurs qui sont passés à une vitesse, on rentre à l’intérieur du stade et c’est reparti. On maintient un bon rythme. On s’encourage mutuellement. On reste toujours toutes les 3, histoire de maintenir ce rythme. On fait 5 tours encore et on termine toute les 3 contentes de nous. On aurait bien continué et ça c’est bon signe ! Encore, que du bonheur quoi. Par contre, énorme crampe au pied qui remonte au mollet pendant les étirements. Coach est venu m’aider à l’étirer. Et à la fin de la séance il conseille à tout le monde de boire un grand verre d’eau à jeun les jours d’entrainement. Il explique que c’est pour que le corps s’en souvienne et réclame plus régulièrement de l’eau. Comme ça, on arrive à l’entrainement bien hydraté.
Dimanche – 25 min de running
3.2 km
https://i1.wp.com/photos-h.ak.instagram.com/hphotos-ak-xaf1/10802805_376730262489743_1280773073_n.jpg
Run pluvieux, run heureux? Pas là! A peine mes baskets chaussées, j’ai l’impression que mon pied gauche est étrangement positionné dedans. Je pars à bonne allure. Tout va bien… pendant 500 mètres. Je m’arrête pour essayer de remettre ma chaussure correctement. Et je repars avant de ressentir une douleur au niveau des tibias de chaque jambe. Obligée de m’arrêter quand la douleur est trop insupportable pour m’étirer. Au bout d’un tour, j’abandonne. 3 petits km dans la douleur. On verra demain à l’entraînement…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Test de la marque Fabletics

5 Nov

Aujourd’hui, je vous retrouve sur le blog avec un article un peu particulier.

J’ai eu la chance de pouvoir tester la marque de vêtements, nouvelle sur le marché, nommée Fabletics.
Pour vous présenter brièvement la marque, dont vous avez déjà peut-être entendu parler X fois, celle-ci a été co-fondée par l’actrice Kate Hudson. Mais si, tu sais, la fille de Goldie Hawn. Mais si, tu sais Goldie Hawn, qui a joué dans « La mort vous va si bien » avec Bruce Willis et Meryl Streep. Bon ok, c’est pas son film le plus connus. Toute façon, je ne suis pas venue vous parler ciné. Non non. T’es déçu ? Oh bah non, reviens stp !!

Après cet emballage movie, pop-corn et compagnie, revenons à nos moutons (ou pas… puisqu’on trouve peu d’articles de running avec beaucoup de laine je vous l’accorde). Fabletics est disponible sur le site et propose 2 modes de fonctionnement.

  • Le premier, classique, est un e-shop. Tu flash, tu cliques, tu valides ton panier et c’est réglé.
  • Le deuxième te propose des tarifs moins chers que sur l’e-shop.
    Le principe est simple : t’es VIP, t’as tout compris. Bon, par contre t’es pas free à 100% puisque chaque mois tu dois acheter. Je te vois venir « de suite » (oui parce qu’ici à Toulouse on ne dit pas « tout de suite », c’est trop long), tu vas me dire que t’es pas aussi riche que Barbie pour te pavaner tous les mois avec un nouveau short fluo. Oui, parce que même Barbie elle a un poum-poum short et sa petite bouteille pour faire du sport. Si si, regarde par toi-même :

Tous les 1ers du mois, tu reçois une sélection personnalisée dans ta boîte mail. Si tu ne veux pas faire exploser ton dressing, tu peux signaler sur le site avant le 5 du mois que tu ne souhaites pas acheter ce mois-ci.Pour plus de détails, je t’invite à cliquer ici.

Grâce aux SportyLadies, dont je fais partie, j’ai pu choisir un article afin de pouvoir vous en parler.

Puisque nous allons rentrer dans la saison du froid et de la pluie, j’ai opté pour un haut à manches longues. Il s’agit du top Eureka, choisi en gris.

Capture1 Capture2

Standard: 37,95 €
VIP: 29,95 €

A peine reçu, le tissu me semble de bonne qualité. Extensible, il se révèle aussi léger à l’essayage. Je le trouve aussi joli sur le site qu’en vrai. Même si au niveau de la taille, c’est un peu juste.

Je l’ai testé aussi bien en cours de yoga qu’en running.

Pour ce qui est de la première utilisation, rien à redire, le tissu est tellement extensible qu’il laisse une liberté de mouvement totale.

Il est agréable à porter et ne gêne en rien les exercices.

Concernant le running, j’ai été un peu gênée par le bas du haut (ok, elle était facile celle-là) qui remonte. J’ai été  obligée de tirer le top vers le bas à plusieurs reprises afin de le remettre en place; puisqu’il est censé arriver en-dessous des hanches. On va mettre ça sur le compte de mon petit bidou et autre bouée qui l’accompagne si gentiment…

Instagram media dreyliciouss - J'ai testé ce top de la marque @fabletics_fr et je vous en parle sur le blog. Lien dans ma présentation IG #blog #fabletics #sportylady #sportyladies #sportwear

Je suis plutôt très contente de cet essai et je pense que je réitèrerais mon shopping sur le site.

Les modèles sont jolis, féminins et plutôt de bonne qualité.

Je vous laisse avec quelques modèles que je mettrais bien dans mon panier avant qu’ils n’atterrissent dans le dressing d’une autre :

https://i2.wp.com/fabletics-us-cdn.justfab.com/media/images/products/393095-50/393095-50-1_130x195.jpg  https://i1.wp.com/fabletics-us-cdn.justfab.com/media/images/products/394946-42/394946-42-3_130x195.jpg

 https://i2.wp.com/fabletics-us-cdn.justfab.com/media/images/products/394951-46/394951-46-1_130x195.jpg https://i0.wp.com/fabletics-us-cdn.justfab.com/media/images/products/394694-55/394694-55-1_130x195.jpg

https://i2.wp.com/fabletics-us-cdn.justfab.com/media/images/products/394924-01/394924-01-1_130x195.jpg  https://i0.wp.com/fabletics-us-cdn.justfab.com/media/images/products/393073-15/393073-15-2_130x195.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine du 27 Octobre au 02 Novembre 2014

2 Nov

Lundi – 50 min de running

7.11 km

Échauffement en dynamique.
Puis le coach annonce 45 min d’endurance. C’est parti.
Je ne pars pas vite. Je reste avec un petit groupe de nouveaux essentiellement composé de filles.
On papote un peu.
On tient le rythme.
La respiration est excellente et les jambes suivent très bien!
Je sens que certaines commencent légèrement à avoir du mal.
Mais elles tiennent bon. Avec ma montre, j’indique à chaque tour le temps pour que le filles sachent où nous en sommes.
On dépasse un petit groupe d’habituées du club.
Elles s’accrochent.
Puis j’ai envie d’accélérer un peu. Je double un autre groupe de filles.
Je sens que les filles commencent à lâcher.
Je fais attention à ne pas trop me crâmer non plus. Je veux tenir jusqu’au bout.
La respiration est toujours bonne. La hanche commence à se faire sentir mais je décide de ne pas y penser.
Je fini par lâcher tout le monde et tiens le rythme jusqu’au bout.
Je termine heureuse. Heureuse d’avoir pu accélérer à la fin avec d’aussi bonnes sensations.
Heureuse d’avoir pu me concentrer sur moi, sur ma course, ma foulée et ma respiration.
Heureuse d’avoir pu me dépenser et me défouler!

Mardi – 1h15 de yoga

Mercredi – 48 min de running

6.84 km

https://i0.wp.com/photos-c.ak.instagram.com/hphotos-ak-xaf1/10727370_651035708348074_1913268114_n.jpg

J’ai configuré ma montre pour qu’elle m’indique l’allure.
Je pars donc un peu à l’aveugle.
Je fini en queue de peloton mais je m’accroche un bon groupe de filles. Au final, on se suivra tout le long.
Être avec tout le monde, ça m’a boosté pour garder une bonne allure.
La respiration était bonne. Les sensations aussi.
Un bonheur!
Puis fractionné par groupe de 3. D’après coach, ça permet aux plus rapides de ne pas aller trop vite dès le début et aux plus lents d’être boostés par les plus rapides.
Je me mets avec 2 filles qui ont couru l’échauffement avec moi. On a à peu près le même niveau en endurance.
On commence les 2 premiers tours sans y aller à fond dès le début pour pouvoir tenir jusqu’au bout.
Au 3ème tour, c’est le moment d’accélérer. Et ça tombe bien j’ai vraiment envie d’aller le plus vite possible et me pousser aux limites.
Mais je suis la plus rapide des 3. Et je veux les booster alors je reste un peu devant mais sans les distancer.
Au dernier tour, on se retrouve à 2 puisque l’une d’entre nous lâche à cause d’une douleur au mollet.
Et je suis de plus en plus rapide mais G., qui m’accompagne, ne tient plus.
Alors je décide de ralentir et je la motive. Je lui dis de ne pas lâcher. Elle me dit de la laisser tomber et de partir devant. Pas question. Je lui dis d’y aller à fond. C’est le moment de tout donner. Après c’est la récup. Et ça la rebooste un peu.
Je termine heureuse d’avoir pu me défouler même si un peu frustrée de ne pas avoir pu tout donner. Mais je me dis que j’ai tout le temps pour faire de meilleurs fractionnés.
Je suis heureuse d’avoir partagé ça.

Jeudi – repos

Vendredi – repos

Samedi – repos

Dimanche – 1h07 de running

9.16 km

https://i0.wp.com/photos-b.ak.instagram.com/hphotos-ak-xaf1/10748287_561669100643473_1396571399_n.jpg

Première sortie longue depuis la reprise.
De bonnes sensations.
Léger tiraillement au bassin et les jambes commencent à se faire sentir vers la fin mais une bonne musique, et c’est reparti on oublie!
Top!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bilan Octobre 2014

1 Nov

Comme prévu, ce bilan n’est vraiment pas terrible.
J’ai mis du temps à me remettre de ma chute de moto.
Il m’a fallu 4 semaines pour pouvoir courir sans souffrir.

 Une semaine après l’accident a eu lieu la Color Me Rad à Toulouse.
Échec sportivement parlant puisque j’ai dû alterner marche/course.
Mais un moment de pur bonheur!

Une première tentative de reprise  de la course 3 jours plus tard sans succès. La douleur au bassin était trop présente.
Deuxième tentative une semaine plus tard et c’est la bonne. Très légère douleur je laisse donc passer une semaine histoire d’être sûre de ma reprise.

10_2014

Ce mois-ci, je compte donc:

  • 4 séances de yoga
  • 6 séances de running

33,6 petits kilomètres parcourus. Mais une reprise remplie de bonheur.
J’ai pu reprendre le chemin du club de running auquel je me suis inscrite en début de mois. 2h complètes à chaque fois avec des exercices divers et variés.

Notons l’absence totale de séances de renforcement musculaire à la maison. Il serait temps de me remotiver et me remettre à Fysiki !

Rendez-vous sur Hellocoton !

%d blogueurs aiment cette page :