Archive | juin, 2015

Semaine du 22 au 28 Juin 2015

30 Juin

Mardi – Renforcement musculaire

Abdos et cuisses.
J’ai bien cru que mes abdos allaient exploser !
Toujours aussi peu facile les abdos, surtout la première série mais y a du mieux quand même et ça fait plaisir à voir !
Et je suis toujours aussi fière d’être allée jusqu’au bout de cette séance.

Mercredi – Running

Petit run du soir en famille à pieds ou en vélo Pas de prise de tête juste un petit tour. L’occasion de valider une deuxième session pour le défi de Annedubndidu.
En partant on m’a dit « Mais c’est que t’es vachement musclée des cuisses maintenant ».
Quoi de plus joyeux que d’être récompensée de ses efforts ?!
Mes vacances touchent à leurs fins mais on reste motivée.

Jeudi – Renforcement musculaire

Semaine 5 séance 2.
Bras et fessiers.
Séance facile et vite faite avant de passer la journée à la plage.
J’ai hâte de commencer les séances avec les haltères de 4 kg !

Vendredi – Running

Dernier run pour le défi.
Et que du bonheur !
Sortie idéale. Seule avec ma musique et moi-même. J’adore ces sorties !
En arrivant, ils étaient tous en train de prendre l’apero et j’ai été gratifié d’un « bravo tu es la seule courageuse à braver cette chaleur ! »
No pain no gain.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Mon premier trail…

27 Juin

… Ou comment finir dernière féminine d’une course pour la première fois ! Et il faut bien une première à tout.

Ca y est on y est ! Mon tout premier trail dans ma vie de runneuse…
Un nouveau défi, surtout pour moi. Un trail, ça grimpe en principe. Et moi et les « côtes », les « montées » ou le « dénivelé », ca fait au moins 8000 (j’exagère à peine…)
Mais comme j’ai un gourou complètement déglingo, ce dernier a décidé de m’inscrire à mon tout premier trail (comprenez, course en nature qui grimpe). Mais le plus génial, c’est qu’il a décidé de courir toute la course à mes côtés ! Et vous verrez tout au long de ce compte-rendu qu’il est vraiment génial mon gourou (que nous appellerons Skippy par la suite) !

Brièvement, il s’agit de la 10ème édition d’une course de 7 et 14 km pour l’association Hôpital Sourire qui aide les enfants malades accueillis au CHU de Toulouse. Au total, 9 000 euros ont été reversés à l’association cette année. Le parcours en forêt présente un dénivelé de 200 m.

Le rendez-vous est donné sur un parking à 8h du matin. Je vous passerai les orgies culinaires de la veille qui me plombe l’estomac de bon matin en ce dimanche 14 juin. Ajoutons à cela, une météo de crotte (comprenez orage et pluie toute la nuit qui ne s’arrête pas) et 5h de sommeil seulement. Je m’équipe donc en conséquence.
Comme j’ai un chéri-chéri trop choupinou, c’est en trio que nous partons dans la SkippyMobile en direction de la forêt de Buzet. Et comme Skippy il est hyper gentil, il avait préparé du pain d’épice maison dis donc !

Arrivés sur place, il pleut toujours bien entendu. Mise en place des dossard, dernières vérifications, synchronisation des montres, retournage de casquette et nous voilà prêts. Il pleut encore et encore et à ce moment là je me demande ce qu’on fait la…

DSC_0044

Une fois arrivés vers le sas de départ et après un petit échauffement rapide, on se réfugie sous des tentes en attendant le départ, sous la pluie toujours. L’organisation à assuré de ce côté là. Skippy me donne un peu de potion magique pour assurer le coup.

En voulant rejoindre le sas départ, on passe par un petit fossé. A peine le temps d’y poser un pied, celui-ci s’enfonce dans l’eau.

OK donc mon pied est déjà trempé avant la course.

Ça, c’est fait au moins puisque de toute façon je risque de finir les pieds mouillés.

IMGP8502

Le départ est lancé pour le 14 km. Départ pas trop rapide. On se laisse doubler. Ne pas partir trop vite, c’est le conseil qu’on m’avait donné. Et on se retrouve rapidement dans les derniers. La terre est bien mouillée, ça commence donc fort.

Le petit Jésus du trail à décidé de ne pas m’épargner pour ce baptême.

Je regarde ma montre, même pas 1 km de parcouru. OK, ça risque d’être long ! D’après Skippy, il ne faut pas hésiter à courir dans les flaques d’eau. Parfois, in se blesse en voulant les éviter bêtement. Dans les premières montées, il me donne encore des conseils. Mais ces quelques côtes suffisent à faire souffrir mes petits mollets. N’ayant pas l’habitude, j’ai très mal à l’arrière des deux mollets. Mais Skippy il est tellement génial qu’il avait prévu de quoi me shooter. Hop, un comprimé magique et on ne lâche rien. Un coup d’œil à ma montre m’indique presque 4 km.

Là, je me dis que jamais je n’arriverai au bout.

Je songe même pas à m’arrêter au 7eme kilomètre en me fondant dans la masse des coureurs de la distance en question.

On se fait rattraper par les coureurs du 7 km partis peu après nous. Ils filent à vitesse grand V et ce n’est pas toujours facile de les laisser passer. J’imagine déjà le titre de ce compte-rendu « mon premier trail ou ma première course où j’ai terminé dernière » (rassurez-moi, je ne suis pas la seule à imaginer des titres pour mon blog pendant mes courses?). Spoiler alerte !

On croise un mec qui vomi sur le bord du chemin… C’est à ce moment-là que choisit Skippy pour me souhaiter la « bienvenue dans le monde du trail ! » Euh… merci ?!

Au 5eme kilomètre, je m’arrête au ravito boire un verre (d’eau, je précise). Le prétexte est bon tant je rêve de faire une pause pour mes mollets.

IMG_0586

La douleur disparaît petit à petit. On garde tout de même une bonne allure. Malgré tout, on se retrouve talonné par le vélo qui ferme la course. Sur le coup je m’en moque un peu. Tout ce que je veux c’est arriver au bout. Et on arrive bientôt à mi-parcours. Ça me motive.

Arrivés au 7eme kilomètre, on nous indique de tourner à gauche pour continuer. Et à ce moment-la je n’ai plus envie de m’arrêter. Je n’ai plus mal, le souffle est plutôt bon, on est lancé et je ne suis pas encore tombé une seule fois malgré la boue.

Et après ce virage on continue donc de courir dans une autre partie de la forêt.

Et comme nous sommes derniers, je fais remarquer à Skippy qu’on a l’impression d’être seuls au monde dans toute cette nature.

Il pleuviote toujours un peu. C’est beau.

#rdventerreinconnue avec @dreyliciouss sous la flotte😃🌲🌰🐗

A post shared by W@sp (@wsp711) on

On approche des 10 km et on est bien. On conserve une allure correcte. On marche dans les montées car je veux arriver au bout. Et il y a de sacrées montées sur cette deuxième partie de parcours. Skippy me donne un peu de potion magique. Je suis plus à l’aise et j’arrive à bien accélérer en descente. Je suis moins gênée par la boue et les flasques que ce que je pensais. Je n’hésite pas à mettre les pieds dedans puisque de toute façon mes baskets sont déjà bien sales et qu’une fois les pieds trempés, autant y aller.

Skippy arrive à prendre des vidéos pendant la course. Et ça fait de chouettes souvenirs.

On s’arrête à un ravito et les bénévoles conseillent à Skippy « de ne pas me lâcher ». Euh…J’ai l’air d’aller mal à ce point ?! Moi je me sens bien.

Il s’est arrêté de pleuvoir et on aperçoit le soleil a travers les arbres. C’est super agréable. Et je me dis qu’on est bien là. Je songe à changer le titre de cet article en « mon premier trail ou comment détester la première moitié de course et kiffer la seconde » mais après réflexion c’est un poil trop long. Après coup, ça me rappelle une autre course.

Vers le 12eme km, une descente se présente et un bénévole nous encourage :

« Attention à la descente. Allez vous y êtes presque ! Plus que le mur et vous êtes arrivés ».

Hein?! Un mur?! Quel mur?! Skippy se pose la même question. On en rigole, même pas peur, je ne réalise pas encore… Ce sera surprise !

A 1h30 du départ, on a parcouru plus de 11 km.

Le sol colle et je manque de glisser à chaque foulées. Ça devient pas évident de devoir gérer chaque pas. Et ce sera comme ça jusqu’à la fin.

Un peu avant le 14eme kilomètre (d’après les panneaux), on arrive face au mur, qui porte bien son nom. Je fais moins la maligne. Dur, dur, je commence à en avoir marre mais pas le choix alors on y va. En marchant bien sur et en m’appuyant sur mon Skippy au moment de franchir la « bute » finale. Oui il est vraiment génial mon Skippy il m’offre sa main ou son bras à chaque passage « difficile ».

FILE0534

Arrivé en haut, le bénévole nous dit « bravo allez il reste plus que 1 kilomètre/1 kilomètre et demi ».

Whaaaaaaat ?!?! D’après les panneaux on était censés arriver approximativement… maintenant en fait. Et Skippy aussi hallucine.

A partir de là,  je n’ai qu’une envie c’est d’en finir !! Je râle en ne voyant pas l’arche d’arrivée après 1 km de plus parcouru. Après un dernier virage où on abandonné la terre et le boue je l’aperçois enfin. Et le chemin jusqu’à elle me paraît tellement long !!! On croise une copine du club dans le sens inverse qui a terminé le 7 km. Et c’est un tel plaisir de la voir que ça me redonne un peu de courage pour la fin. On finira les dernières foulées en trio. Skippy et skipette (ça, c’est moi) finissent main dans la main, le sourire aux lèvres malgré tout (vous avez dit niais?! Je dirais plutôt soulagement et bonheur).

#rdventerreinconnue avec @dreyliciouss : l'arrivée ! 😃😃😃🐗🌰🌲✌🏻️

A post shared by W@sp (@wsp711) on

1434276412033

Le bonheur aussi de voir à l’arrivée chéri-chéri, qui nous filme et qui a bravé la pluie pour venir me soutenir (niais?! Là, on est d’accord).

Un petit tour au ravito final et un petit debrief après 1h56 de course dans la boue, les flaques et sous la pluie. Aucune glissade malgré mes baskets non prévues pour ce type de course et ça c’est une bonne nouvelle ! Mais surtout 14 km partagés avec un gourou en or, mi-MacGyver, mi-MarryPoppins (il en cache des choses dans son camelback de compet !)

Avant de partir, petit coup d’œil au panneau d’affichage des arrivées. Je suis donc bien arrivée dernière femme de la course. Et nous sommes arrivés avant-avant derniers sur tous les coureurs du parcours. Oui… Nous avons réussi à doubler des vétérans oh yeah !

Valeurs du trail respectées avant de rentrer :

DSC_0045

Je terminerai par dire un énorme merci à Skippy pour tout ce qu’il a fait pour moi. A cause de moi tu fais un temps pourri sur cette course mais si ça peut te consoler ça compte beaucoup que tu sois resté à mes côtés durant toute la course. Merci pour tes potions magiques et autres secrets de gourou. Merci pour m’avoir cru capable de faire cette course, de m’y avoir inscrite et de m’avoir soutenue.

Prochain rendez-vous en terre inconnue à venir…

Et pour lire le CR de Skippy, c’est par ici !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine du 15 au 21 Juin 2015

24 Juin

Semaine de vacances et pourtant on ne lâche rien !

Lundi – running au club

7.34 km / 51 min

Endurance

 Je suis allée à l’entraînement après mon trail sur conseil du coach. Mais j’ai subi sur quasiment toute la séance! Peu de plaisir. Les jambes lourdes et les fessiers douloureux à chaque foulée. Même la douleur sur le mollet (mais le gauche cette fois) est revenue…

Et j’étais encore une fois la dernière. Après avoir fini dernière femme au trail la veille, je me retrouve dernière de mon groupe. Mes copines m’attendent. J’ai l’impression de me trainer et d’être nulle. Je ne développerai pas davantage mais j’ai juste fini le premier tour en larmes…
Y a des jours comme ça…

Mardi – Renforcement musculaire et yoga

 Travail de la posture de salutation au soleil et quelques torsions durant cet avant-dernier cours de l’année.

Vendredi – Renforcement musculaire

Samedi – Running

4.6 km / 33 min

 Petit run tranquillou pour découvrir les environs. Sur route plus ou moins tranquille, bordées de fougères. Run plutôt agréable en duo. Rien d’exceptionnel.
Je lève un peu le pied côté running et ça me fait du bien.

Dimanche – Renforcement musculaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine du 8 au 14 juin 2015

16 Juin

Lundi – running et renforcement au club

5.26 km / 33 min

  Échauffement – 2 km
Fractionné – 4 * 600 m

Une séance plus difficile que les autres alors que j’avais fait la même la semaine dernière… Temps orageux, je m’attendais donc à moins souffrir mais que nenni ! Étouffant malgré les quelques gouttes, trop peu nombreuses à mon goût (jamais contente, moi ?!), qui sont venues nous narguer quelques toutes petites minutes. A peine lancé sur les 2 km d’échauffement que j’ai mal aux mollets ! A chaque contraction j’ai mal. Je fini péniblement l’échauffement la dernière encore une fois… J’appréhende particulièrement la séance du coup… Surtout que je n’ai vraiment pas envie de faire du renforcement musculaire en plus du programme que je fais à la maison… Bref, faut bien y aller et en binôme on commence le circuit par 600 mètres de course dont 100 mètre à faire en sprint. Et bizarrement mais bien heureusement, les mollets se portent mieux ! Et plus les tours passent, plus ils sont faciles. Sûrement le temps que le corps s’habitue à l’effort et la chaleur. Séance d’abdos et étirements raccourcis au vue du temps apocalyptique (comment ça je suis xagère ?! – ben oui tu exagères, je suis xagère comme disait ma mamounette petite haha), quel dommage haha !

Mardi – Yoga

  Toujours travail du dos avec des torsions. Position du bâton qui tue le dos.

Mercredi – Renforcement musculaire

Abdos et cuisses.
Je sens que j’ai vraiment progressé par rapport aux fentes. Par contre le dernier exercices des abdos me tue !

Jeudi – Renforcement musculaire

Bras et fessiers.
J’ai vraiment progressée sur certains exercices. Définitivement mes séance préférées !

Vendredi – running au club

7,75 km / 49 min

Le coach m’a conseillé de venir à l’entrainement vendredi avant la course de dimanche. Chéri-chéri est venu aussi.
Pas d’échauffement puisqu’on part directement en endurance. C’est parti pour 4 tours de 2 km entrecoupés d’exercices de respiration. J’ai couru chaque tour en binôme avec une copine beaucoup plus rapide que moi mais je suis contente j’ai réussi à bien la suivre car elle m’a bien motivée.

entranement

Ensuite, 4 lignes droites. J’aime toujours autant cet exercice que l’on ne fait pas assez souvent à mon goût!

entranement

Samedi – Renforcement musculaire

Dernière séance de la semaine et définitivement celle que j’aime le moins. Travail de tout le corps pour éliminer les makis et sashimis du midi.

Dimanche – Trail 14 km

Compte-rendu à venir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine du 1er au 7 Juin 2015

8 Juin

Lundi – running et renforcement musculaire au club

Échauffement – 2 km
Circuit de renforcement + 600 m
Récupération – 1,2 km

Chaleur et éclaircies sont au rdv. Les copines sont quasiment toutes là et ça fait plaisir de se retrouver.

Échauffement sur 2 km. Je tiens un bon rythme progressif de 6’30/km environ. Il fait chaud oui mais rien d’étouffant pour le moment. Je me concentre sur ma foulée, ma respiration et les copines me suivent de près. Tout va bien.

Ensuite, circuit en binôme: renforcement musculaire puis 800 mètres rapides. A faire pendant 25 min. J’ai la flemme d’avance… Au programme : 10 squats, 1 montée à pied joint, 1 montée rapide en étant retenue par le binôme, 10 semi-pompes. C’est ludique, ça passe vite et on rigole bien.

Premiers 800 mètres, je me concentre sur ma respiration. J’arrive à suivre tant bien que mal ma binôme qui est plus rapide que moi. Elle me pousse doucement. Au 2ème tour, je m’accroche. Ca tire un peu sur les jambes. Ca y est j’ai chaud et je surveille ma respiration. On arrive à tenir environ 5’45/km sur ces 2 premiers tours. 3ème tour, c’est le dernier donc je m’accroche à ma binôme. On passe aux environs de 6’00/km. J’ai toujours chaud et les jambes commencent à tirer. J’ai la gorge très sèche. Mais comme c’est le dernier tour, on trouve quand même la force de sprinter sur quelques mètres avant la fin. Un dernier circuit de renforcement et là le coach nous dit de repartir pour 800 mètres. Hein ?! Quoi ?! Mais non ! Ça fait 27 min déjà ! C’était fini déjà dans ma tête ! Et voyant tout le monde repartir quasiment, on décide de repartir pour un dernier tour (qu’on écourtera de 200 m) mais à allure moins soutenue. Au finale, ravie d’arrêter quand même mais contente d’avoir moins souffert de la chaleur que la semaine dernière…
Et toujours aussi ravie de partager mes entraînements avec chéri-chéri !!!

Mardi – yoga

Travail du dos avec torsions et travail en statique. Bâton, chien tête en bas…

Mercredi – running au club

Echauffement – 2 km
Fractionnés – 4 * 600 m
Récupération – 1,2 km

31 °, soleil et chaleur de plomb. Les copines se démotivent (sauf une) et j’aurai moi aussi laissé tomber l’entrainement pour un tout petit run de rien du tout si chéri-chéri n’avait pas tenu à y aller à cet entrainement!

Arrivés sur place, je ne suis pas déçue du voyage puisque les fractionnés sont au programme !
Heureusement, je fais la séance avec ma copine.
Ce qui est sûr c’est qu’on ne risque pas de battre des records de vitesse haha

Pour l’échauffement, le coach nous précise d’y aller le plus lentement possible puisque les fractionnés seront déjà bien difficile comme ça avec cette chaleur. Avec ma binôme et chéri-chéri ça nous va bien !
Et on finit en queue de peloton. Pas plus de 9 km/h pour ces 2 km.

Premier tour de 600 m à 6’04/km en moyenne (9.89 km/h). On ne part pas trop vite tout de suite. pas envie de finir grillée.
On marche pour récupérer entre chaque tour.

Deuxième tour à environ 5’59/km (10 km/h). Pas vraiment mieux niveau allure. Je commence à avoir la gorge sèche et légèrement mal dans les jambes et des fourmillements.

Dernier tour fait à 5’32 le kilo (10,8 km/h). On a réussi à accélérer sur ces derniers 600 mètres donc c’est plutôt positif.

Jeudi – Renforcement musculaire

Après un mojito et une despe pris en terrasse avec un vieil ami, une assiette mangé en vitesse, il était temps de faire ma séance de renforcement. Mais je dois avouer que vers 22h j’avais plutôt envie d’aller me coucher que de m’activer à faire des abdos… J’ai eu du mal.
J’ai eu l’impression de bâcler un peu la fin de la séance du coup…

Samedi – Renforcement musculaire

Séance bras et fessiers. J’ai bien aimé cette séance faite devant Roland Garros.
Je crois que ce sont mes séances préférées ! Et pourtant y a du boulot pour les bras, croyez-moi !

Dimanche – Renforcement musculaire et running

Réveillée plus tôt que prévu à cause de la chaleur, j’ai décidé de faire mon run en avance. Et j’ai bien fait car au bout de 30 min déjà, la chaleur commençait à se faire sentir.
J’ai préféré courir à une allure plutôt lente histoire d’être sûre d’aller jusqu’au bout des 10 km visés.
Au final, une bonne sortie tranquillou biloute (comme dirait ma copinette gazelle de compète Gwendo à qui je pense bien fort et qui doit me lire calmement au repos).
Les jambes étaient légèrement douloureuses après cette sortie, me rappelant de ne pas oublier de m’étirer.

J’ai enchaîné cette sortie avec la dernière séance du programme de renforcement. Travail de tout le corps.
J’en ai chié comme pas possible !
J’avais tellement chaud et mal aux jambes. Mental nul car la fatigue de la semaine commence à peser.
J’ai failli abandonner plus d’une fois ! J’ai senti mon corps fatigué donc j’ai décidé de prendre mon temps pour aller jusqu’au bout de cette séance et pour la subir le moins possible. Alors même si j’ai mis le double de temps prévu au moins j’ai eu la satisfaction de la finir !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bilan mai 2015

3 Juin

mai 2015b

En ce début de mois de juin, je peux désormais clamer haut et fort que mes blessures sont définitivement derrière moi ! Plus de douleur ressentie depuis le mois d‘avril, j’ai repris le chemin des entraînements en club. La joie de refaire du fractionné et de l’endurance active est à son comble ! Non je ne suis pas maso.

Ce mois de mai a débuté avec un dossard qui a débouché sur un record sur 10 km.

Etant donné le petit kilométrage du mois dernier, il n’a pas été difficile à battre. Il reste néanmoins un peu faiblard à mon goût mais pas étonnant puisque je n’ai couru qu’une sortie longue…
Et elles ne sont pas prêtes de revenir ces sorties longues justement. Avec la chaleur qui arrive, j’avoue ne pas avoir envie de « subir » mes sorties sur 1h30… Je te rappelle que je viens du Nord (Paris et sa banlieue… Je te rappelle aussi que pour les Toulousains, le Nord se situe au-dessus de Bordeaux)

Tu remarqueras (non ?! Je te le notifie alors…) qu’à la fin du mois, le renforcement musculaire a pointé le bout de son nez sans même que tu l’attendes ! A force de traîner me balader sur les réseaux sociaux (on a beau dire, on trouve du bien et du moins bien c’est certain), j’ai pris connaissance de l’existence du programme  « Top Body Challenge » qui te vend un corps de rêve avec ses photos avant/après. L’idée de suivre un planning précis avec des exercices clairs et simples a donc germé dans ma petite tête. J’arriverai peut-être à m’y tenir si j’ai des séances bien définies à l’avance ?! Et me voilà lancée dans l’aventure ! Je te rassure tout de suite, mon but n’est pas de ressembler à Kate Moss à la fin mais plutôt de gagner en force et mettre une chance supplémentaire de mon côté pour continuer à m’améliorer en course.
Tu vas donc pouvoir me botter les fesses si je ne tiens pas les 12 semaines de renforcement prévues par le programme. Virtuellement parlant, nous sommes bien d’accord ?!

friends animated GIF

Toujours un cours de yoga hebdomadaire que j’apprécie de plus en plus. Je gagne en souplesse mine de rien et ce temps passé à me concentrer sur mes ressentis dans le calme ne peut qu’être bénéfique !

Les chiffres :

4 cours de yoga

8 séances de running

1 course officielle

3 séances de renforcement musculaire

mai 2015

Pas sûre de faire mieux dans les mois qui viennent avec la chaleur qui s’installe… Tu es prévenu !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine du 25 au 31 Mai 2015

1 Juin

Lundi – Renforcement musculaire

Je me suis lancée dans le Top Body Challenge, qui me permet de suivre un planning et des exercices de renforcement très précis.
Je me dis que ça va peut-être me permettre de m’y mettre vraiment cette fois…

Travail des abdos et des cuisses.

Mardi – Yoga

Séance dédiée au travail du dos. Aie ça tire !

Mercredi – running au club

5.6 km / 38 min

Échauffement – 2 km
Endurance active – 25 min
Récupération – 600 m

Grand soleil, pas un nuage, 23 °. Top… pour rester sur sa terrasse ! Ma saison de running détestée a débuté, ça y est ! Quand j’attends le retour du soleil et de la chaleur avec impatience pour pouvoir profiter de la piscine, de la mer, du barbecue et autres réjouissances qui vont de pair avec le port du short, je la redoute également particulièrement puisque cela signe également une période de souffrance runnesque (avoue que tu utilises ce mot aussi !)
C’est donc dans la souffrance que s’est déroulée cette séance d’endurance active, qui ressemble plus à du fractionné, mais bon, passons. Alors oui j’aime le fractionné… habituellement… bon l’hiver en fait… au printemps aussi à la rigueur… Les points positifs de la séance que je retiens : la joie de partager la séance avec chéri-chéri (venu tester ses genoux au club, il les a perdu après…) et une allure pas si horrible que ce à quoi de je m’attendais avec cette séance de limace grillée (tu as bien sûr compris l’allusion à ma vitesse avec cette chaleur de plomb) ! Je dois vous avouer avoir dû marcher pour récupérer entre les phases rapides. J’avais la gorge tellement sèche que j’avais du mal à avaler ma salive (et pourtant j’avais bu plus de 2L d’eau dans la journée coco…)
Et en plus je me suis arrêté 2 fois pour boire car le coach n’avait pas prévu de pause durant les 25 min de fractionnés. Mais impossible pour moi de faire autrement ! J’ai préféré m’arrêter que me dessécher sur place, comprends-moi (pas taper…) !

Jeudi – Dragon Boat

Sympa comme endroit pour faire du sport non?
Séance d’essai pour mes copines du running club et moi.
Balo, ils préparaient une compétition. Nous étions 11 pour un bateau prévu pour 20 personnes…
J’ai ramé dans tous les sens du terme, je peux te le dire !

Si tu te demandes, toi aussi, ce que c’est que le dragon boat, ça ressemble à ça :

Samedi – Renforcement musculaire

Bras et fessiers. Etirements.

J’étais beaucoup plus à l’aise avec le travail de l’arrière de la cuisse. Avant impossible de faire plus de 5 mouvements d’affilés sans avoir une sensation de crampe. J’ai pu en faire 10 d’affilés. Ca progresse très vite!

Dimanche – Renforcement musculaire

Travail de tout le corps.
Les « mountain climbers + pompe » ne sont pas du tout mes amis !
Mais je suis ravie de voir que je tiens bon et je ne lâche pas même quand les gouttes de sueurs dégoulinent et que mes bras me supplient d’arrêter.

Je devais aller courir mais quand le réveil a sonné, un horrible mal de tête m’a dit bonjour. Je me suis levée, j’ai pris un doliprane et je suis repartie me coucher.
Pas envie de me forcer et de subir.

Une semaine nulle en running mais j’ai eu l’impression de courir partout.

Rendez-vous sur Hellocoton !

%d blogueurs aiment cette page :