Archive | mars, 2015

27ème foulées des remparts

31 Mar

Départ pour Aigues-Mortes samedi matin à 10h15. Arrivée prévue pour 13h. Départ donné à 15h. On est large !

Arrivée sur les lieux, j’ai rdv avec Coco and coco-coach-chéri au retrait des dossards. Je reconnais tout de suite coco-coach-chéri. Je récupère mon dossard plutôt rapidement grâce à la bonne organisation des bénévoles.

Préparation dossard, opération toilettes, équipement post-course, nous voilà prêts tous les 3 à affronter ces 12.34 km. A force de bavardages, il est déjà grand temps de s’échauffer. Même pas 2 km, en trio, et je fini les tibias douloureux. Là, j’avoue que mon moral en prend un coup. Moi qui espérais m’amuser un maximum sur ma première « course nature », je me dis que ça ne va pas être une partie de plaisir finalement. Coco essaie de me raisonner. Je décide de partir en queue de peloton et « à mon allure ». On patiente à 2, essayant de ne pas se faire marcher dessus lorsque tout le monde doit reculer.

 Le top départ est donné, c’est le moment de se souhaiter une bonne course. Musique dans les oreilles, et c’est parti. Pas trop vite.

On fait un tour du stade dans les rues avoisinantes (pas folichon). Je suis très très vite rattrapée par coco-coach-chéri. J’essaie de le garder en ligne de mire.
Un dernier coucou au chéri-chéri avant de se diriger droit vers l’entrée des fameux remparts de la ville que l’on ne fait que traverser.

A la sortie des remparts, la vue est magnifique ! J’enregistre cette photo dans ma tête avant d’entamer la partie « nature ».
Les tibias sont douloureux. Je n’en tiens pas compte. Je me concentre sur la musique et ne perd pas coco-coach-chéri de vue.

Je croise un monsieur qui a fait demi-tour et qui marche son dossard à la main. Je me demande ce qu’il s’est passé pour qu’il en arrive là alors que ça ne fait même pas 3 km que nous courons.
Et non, il ne fait pas chaud. Et non je n’ai pas mal. Tiens, un ravito, tu tombes à pic toi! Viens par ici petite bouteille. 2 gorginettes, pas le temps de m’arrêter hop hop hop je ne marcherai pas !

Sur le chemin, je me fais rattraper par trois 4×4 qui me frôlent et m’obligent à être très vigilante. J’ai chaud, j’ai mal et je risque ma vie (marseillaise moi?! Je suis dans le sud après tout  donc j’ai le droit)

Plus ça va et plus je vis ma course telle une limace se frayant un bout de chemin sur une départementale (elle aussi risque sa vie et n’avance pourtant pas très vite). Certains commencent à marcher. Et on n’a même pas encore parcouru 5 km! Et puis elle me gêne cette bouteille dans les mains. Je n’ai bu que quelques gorgées. Grrrr j’aurai du m’en débarrasser. Mais je ne vais pas le faire maintenant c’est trop tard… Y a des gens derrière moi et je n’ai pas envie de me prendre une réflexion (c’est con comme réflexion ça d’ailleurs).

Non je ne marcherais pas. Quitte à ralentir encore. Je suis au-dessus des 7’/km. Autant vous dire que je ne fais pas la fière. Et pourtant j’encourage ceux qui marchent. Je récolte pleins de sourires. Qu’ils soient sincère ou pas, je m’en moque, j’adore ces moments de course ! J’ai l’impression d’être moins nulle en encourageant les autres. Quitte à participer à cette course, autant que ça serve à quelque chose…

Km 1 : 6’56/km

Km 2 : 6’47/km

Km 3 : 6’57/km

Km 4 : 7’11/km

Km 5 : 7’27/km

Km 6 : 7’17/km

Quand je te dis que je ne fais pas la fière…

 Je suis toujours entourée des mêmes personnes. A un moment, je talonne une dame. D’un coup, alors que je me concentre sur ma foulée pour avoir le moins mal possible, elle s’adresse à moi en disant « ah la voilà la fameuse ligne droite ». La fameuse ligne droite ?! Mais de quoi elle parle ?! Je lève la tête et là on se croirait en plein far west. Effectivement un chemin tout droit, long, en plein cagnard. On entame le 6ème kilomètre. Et étrangement je ne l’appréhende pas plus que ça. Alors que je l’entends râler un peu, je remets ma musique et me concentre pour ne faire qu’une bouchée de ce chemin. Il fait chaud, d’habitue je râle car j’ai l’impression d’étouffer et de ne pas avancer. Je m’asperge d’eau (autant qu’elle serve cette bouteille).

Plus de Coco-coach-chéri en vue.

Photo non contractuelle

Et soudain je ne sais pas ce qui se passe, certains crieront au miracle, d’autres penserons que j’ai certainement trop abusé de soucoupes acidulées étant plus jeune mais je ne me sens plus pisser comme on dit (excusez mon vocabulaire mais c’est exactement ce que j’ai ressenti et je n’ai pas trouvé d’autres mots pour l’exprimer). Ma douleur au tibia a disparu ! Je double tout le monde. J’ai l’impression d’être en mode automatique. Mes jambes roulent toutes seules. A ce moment-là je commence enfin à prendre plaisir à courir sur cette course !

Km 7 : 7’03 / km

Km 8 : 6’31 / km

Juste après le deuxième ravito, on entame le parcours en pleine nature. Dans les champs quoi… Au début je me sens bien.
Je double un couple dont l’homme dit « hey dis donc on triche là! T’as pris un raccourci? »
Mais plus ça va, et plus ce chemin qui me change de mon goudron adoré me fatigue.
Et comme le bitume est mon dada, en pleine nature, j’en chie… je commence à sentir mes mollets. Mon souffle se fait un peu plus court. Mais je ne lâche pas. Je ralentie malgré moi mais je tiens bon. Je me dis que j’ai peut-être été un peu trop vite. Mes appuis ne sont pas toujours francs mais j’essaie d’assurer tant bien que mal. Puis purée que y a du vent !
Coco-coach-chéri a bel et bien disparu malgré mon accélération précédente. Je pense à coco qui doit être en train de galoper.

 D’un coup je me mouche et je me rends compte que je saigne du nez. Manquait plus que ça pour parfaire ma course tiens ! M’en fou, c’est pas ça qui va m’arrêter ! Et puis si tu ne le sais pas encore, je cours toujours avec un mouchoir donc no soucis. Et puis y a pire sur une course. Comme cette douleur au tibia qui m’a foutu la paix donc je continue avec une volonté de fer.

Km 9 :7’03/km

Km 10 : 7’15/km

Km 11 : 7’00/km

Petite à petit, on retrouve un sol plus dur. Et je le sens tout de suite. Je suis largement plus à l’aise ! Oh joie ! J’ai envie de l’embrasser cette route ! J’arrive enfin à accélérer sans problème.

Et à partir de là, il reste 1,5 km mais je ne cesse d’accélérer. Mes jambes répondent bien, ma respiration est excellente. Je me sens revivre !

 J’aperçois chéri-chéri près du stade qui m’encourage et parcourt quelques mètres avec moi le temps de joindre le stade. J’adore ça me booste encore plus ! Virage à gauche et entrée sur le stade en délire !!! J’accélère encore et encore. D’habitude je vis très mal le tour de stade final sur une course mais là je suis bien. Je double un monsieur haha (oui ça me fait rire moi, la tortue qui double un monsieur au bout de 12 km déjà parcouru a l’impression de prendre une mini revanche sur son début de course). Je ne suis que joie, bonheur et endorphines.

Km 12 : 6’24 / km

400 derniers mètres : 2’17/km

WTF ?!

Je passe sous l’arche en 1h26 et 10’’ à ma montre.
Je rends ma puce aux bénévoles qui me félicitent tous. J’ai le sourire jusqu’aux oreilles.
Je retrouve chéri-chéri puis la cocoFamily au ravito. Chocolat, barres céréales et autres pâtes de fruits nous régalent. Je récupère mon tee-shirt. Les bénévoles sont adorables ! A peine le temps d’un débriefe sur le vent, la chaleur, les gens, la ligne droite, les soins etc; qu’il est temps de reprendre la voiture pour rentrer à Toulouse.

Je m’en souviendrais de cette course à coup sûr !
Merci à Coco et à coco-coach-chéri pour leur conseils et leur présence. Et surtout à chéri-chéri pour m’avoir accompagnée, soutenue et encouragée comme il l’a fait !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Verdict à 3 semaines du semi-marathon…

30 Mar

1tumblr_lgp6q5NhE21qcjtu8o1_500

C’est ce que j’ai eu envie de faire quand le médecin m’a dit que je ne souffrais pas de périostite.
Une danse de la joie dans les règles de l’art. Une danse à la Carlton quoi.

Verdict du médecin : inflammation musculo-tendineuse.

Prescription :

  • De nouvelles baskets
  • Du repos une bonne semaine
  • Bien s’étirer à la reprise

Ajouter à ça une popote à l’argile verte made in Coco, j’espère être vite sur pied.

J’avoue que j’ai eu assez peur de devoir annuler ma participation à mon premier semi-marathon.
Alors, même si je suis obligée encore une fois de revoir mon objectif à la baisse, je serai là pour cette première édition.
J’irai au bout de ce semi-marathon, quitte à le courir à une vitesse de limace luttant contre un vent de 70 km/h (sachant qu’une limace avance à une vitesse moyenne de 0,002 km/h, t’imagine un peu…)

Allez, sur ce je vais continuer de rédiger le CR des 27ème foulées de remparts. Faudrait pas que je me fasse taper sur les doigts si je traîne trop. Et si tu es vraiment trop impatient(e), tu peux aller lire celui de Coco en attendant.

Semaine du 23 au 29 Mars 2015

29 Mar

Mardi – Yoga

On prépare le printemps avec une pratique plus dynamique. Fini le travail des postures inversées.

Mercredi – entrainement running cub

https://igcdn-photos-e-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t51.2885-15/10946652_733490770105660_1750490960_n.jpg

Echauffement – 2 km
Fractionnés – 2 x 100 m avec r = 100 m et R=3′

Quelle horrible séance !
J’y vais parce qu’il faut y aller. Je suis fatiguée et pas vraiment motivée.
A l’échauffement on s’élance pour 2 tours extérieurs. J’ai légèrement mal aux tibias mais j’essaie de passer outre la douleur et arrive à accélérer au fur et à mesure.
Ensuite, c’est parti pour 2 séries de 10 x 100 mètres rapides.
A peine lancée sur les tout premiers 100 m, je me « foule » la cheville gauche (tu sais cette douleur qui arrive parfois qui te refais penser à l’entorse que tu as eu il y a longtemps et qui revient te faire un coucou quand tu te mets à courir)
J’essaie de ne pas trop me griller dès le début. Plus ça va et plus j’ai mal aux tibias.
Je finis la première série malgré tout et apprécie la récupération plus qu’à mon habitude !
Quand viens le moment d’attaquer la deuxième, j’ai vraiment trop mal. Je me « foule » la cheville droite.
Les filles me conseillent d’y aller mollo quand même pour ne pas me blesser. C’est vrai que du coup je ne cours pas avec ma foulée habituelle.
Et ça fait déjà 2 fois que je me fais légèrement mal aux chevilles durant cette séance.
Il me reste encore 3 * 100 m de fractionné à parcourir mais j’en peux plus. La douleur redescend même sur le dessus du pied.
J’avertis le coach qui me dit d’arrêter et de marcher.
Alors je suis verte de voir cette douleur survenir. On m’a un peu rassurée sur le fait qu’il ne s’agissait peut-être pas d’une périostite puisque la douleur se situe à l’extérieur de la jambe.
Je croise les doigts !

Samedi – 27 ème foulées de remparts à Aigues-Mortes

https://igcdn-photos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t51.2885-15/11084734_1419253601712541_1188317855_n.jpg

12.34 km / 1h26

Compte-rendu à venir.

Dimanche – run de récupération

https://igcdn-photos-c-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t51.2885-15/10986148_670109556428306_905711848_n.jpg

3 km / 23 min

J’ai voulu tenter une petite séance de 30 min tranquille.
Mais la douleur au tibia revient. 3 km de souffrance. J’écourte la séance et rentre me reposer.
Je vais aller voir le médecin au plus vite.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine du 16 au 22 Mars 2015

24 Mar

Lundi – entrainement running club

https://igcdn-photos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfa1/t51.2885-15/10956728_621215411355663_1730976430_n.jpg

50 min d’endurance fondamentale
4 lignes droites d’accélération

J’ai beaucoup aimé cette séance ! Alors même si on a couru à allure de mémé (bien sûr je parle de celle qui reste assise sur son banc toute la journée à regarder les passants), je n’ai pas vu le temps passer grâce aux papotages avec les copines ! Par contre les jambes se sont fait sentir. Je pense que les 1h17 de course de la vieille étaient encore là, même si là encore j’avais couru telle une tortue prête à s’échouer au bord de l’océan. L’essentiel c’est que je pense que j’aurai pu tenir encore. Bon, d’accord, je me raccroche à ce que je peux puisque normalement j’aurai couru ce type de séance un peu plus vite quand même. Mais qu’importe. Je prends le temps de (re)progresser… Après ces 45 min il a fallu piquer des sprints. Bon, vous allez me prendre pour une maso si je vous dis que j’étais contente de les faire ? J’ai douté un moment quand on a couru plusieurs lignes droites à savoir s’il s’agissait d’accélération en ligne droite pour se préparer à courir de vraies lignes droite en mode je-suis-une-runneuse-qui-déchire (moi tordue ? maso ? accro ? je vous laisse choisir ?). Bon en fait j’ai bien fait de me lâcher quand même malgré le doute puisqu’il s’agissait des vraies lignes droites prévues par le coach (et non une préparation d’accélérations inventée par mon imagination). Comme d’habitude, j’ai réussi à me motiver pour rester aux abdos. Et je réalise que je n’ai pas intérêt à les éviter ces séances d’abdos avec le semi-marathon qui arrive beaucoup trop vite à mon gout !

Mardi – Yoga

Mercredi – entrainement running club

https://igcdn-photos-g-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t51.2885-15/11055940_417704605062606_1132846393_n.jpg

Échauffement – 2 km
Fractionnés – 2 x 1600 m
Récupération – 2.4 km

J’avoue que je n’avais pas du tout envie de la faire cette séance. J’ai eu une grosse flémingite dans l’après-midi. Et puis, j’ai reçu ce message dans ma boite aux lettres en rentrant chez moi :

https://igcdn-photos-d-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfa1/t51.2885-15/11018432_1391725534478579_746930119_n.jpgUn message venant de Dieu, oui oui on peut le dire (bon je vous l’accorde, j’exagère peut-être un peu…), je m’exécute donc en écoutant la voie de la sagesse. Pas d’excuses, j’enfile ma tenue et GO ! 2 tours extérieurs pour s’échauffer. Jambes un peu lourdes. Un groupe de femmes me distance au fur et à mesure mais mon rythme me va bien avec le fractionné long qui m’attend ! J’appréhende un peu de devoir courir 1600 mètres rapidement…

2 x 1600 mètres rapides donc. Soit 2 x 2 tours des 2 terrains avec r=2’. Pour une fois on fait le fractionné seul. Chacun va au rythme qu’il peut. J’essaie de m’élancer pas trop vite sur les premiers 800 mètre et accélère légèrement les derniers 800 m que je cours aux côté de My* qui m’a rattrapé. Les mollets sont légèrement douloureux mais je n’en tiens pas compte. Au final, on court côte à côte et ça nous booste bien à garder le rythme! Je récupère tout ce que je peux sur les 2’ de marche avant de m’élancer pour les derniers 1600 m. Je pars en tête avec My* sur les talons. J’essaie de me caler sur la même allure que les 800 derniers mètres (5’40/km en moyenne). Au final, j’ai du mal avec le souffle mais j’arrive à me maintenir aux environs des 6’00/km sur la moitié du 2ème tour. Dès la seconde moitié, je décide d’accélérer. Je me concentre au maximum sur ma respiration. Et ça marche. J’arrive à maintenir une allure moyenne de 5’27 sans trop de difficulté. Je suis lancée, je ne sens plus aucune douleur. Je rattrape le groupe de filles devant moi. Une fois terminé, je suis contente. Contente que le souffle revienne. Contente de voir qu’à chaque fin de fractionné, les bonnes sensations reviennent. Je me sens bien. Ca va revenir. J’y crois !

3 tours intérieurs pour récupérer. J’avoue qu’au début j’ai la flemme et pas envie de les faire ces tours ! Le premier tour passe pas très vite. Et puis le papotage se met en place entre nanas et hop je ne vois plus le temps passer. A la fin de cette séance, je me sens bien, optimiste et heureuse d’avoir couru.
Jeudi – natation
https://igcdn-photos-e-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t51.2885-15/11055531_811420735602436_1662995788_n.jpg
30 min / 1 km
Début dans une ligne au bord du bassin. Je me tape que des femmes lentes devant. Quand c’est comme ça, une simple brasse suffit pour les suivre. Et je m’ennuie ! Donc hop je file dans la ligne d’à côté. Et là je trouve un rythme plus intéressant. Musique dans les oreilles, nouvelles lunettes top-moumoute, rien ne peut m’arrêter. Au bout de 1 km, je me dis « allez encore au moins 200 m ». Et au moment d’entamer les premiers mètres suivants, une énorme crampe au mollet gauche ! J’ai réussi à me cramponner au délimiteur de lignes pour ne pas me noyer. Et j’ai dû renoncer et sortir de la piscine… Je me rends compte que j’ai des crampes à chaque séance de natation (pieds, mollets…). Donc il va falloir que je me penche sur ce problème…
Dimanche – sortie longue
https://igcdn-photos-d-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t51.2885-15/11055784_554755507998035_488826354_n.jpg
1h39 / 14 km
Là encore, j’ai beau avoir couru à une allure de tortue, j’ai adoré cette sortie !!!
Et pourtant elle commençait très mal. Il y a des jours comme ça, où rien ne va…
Ce morning run (comme on dit dans le jargon des coureurs, je te laisse regarder dans ton dico d’anglais) a très mal commencé. Je prends la voiture pour aller dans le parc dans lequel je fais toujours mes sorties longues. Arrivée là-bas, aucune place pour se garer. Des voitures partout !
Enervée, tel un coureur qui ne trouve pas le ravito de fin de course, je décide de faire demi-tour, rentrer à la maison, poser la voiture et fouler les trottoirs de mon quartier.
Je m’élance donc un peu au hasard avec l’envie de me créer un nouveau parcours. Je décide de prendre la direction du parc cité plus haut. C’est simple, je suis la piste cyclable. Et même si je sais qu’il y a une côte en chemin, j’ai bien envie de l’essayer ce parcours.Je suis une fille sur 1 km qui finit par faire demi tour à un feu tricolore. Coup d’oeil à ma montre: seulement 3 km de parcouru. Je suis tentée de l’imiter une seconde avant de poursuivre seule mon chemin. Et je continue tout droit encore 2 km. Je brave la « côte » qui n’est enfin de compte pas bien méchante. Et j’arrive finalement au parc où j’avais donc tenté de me garer 3/4 d’heure plus tôt. Je suis tenté de faire demi-tour mais puisque je suis là, autant continuer. Et plus ça va, plus je repousse les kilomètres.
« Allez, au km 6, je fais demi-tour »
« Oh, je peux pousser encore 500 mètres c’est rien et ça me fera 13 km, c’est pas mal ça! »
« Bon, je continue encore jusqu’au feu tricolore, avec un peu de chance ça me fera arriver au km 7 ».
Je fais donc demi-tour au bout de 7 km. Et je me sens tellement bien. Aucune douleur, aucune fatigue. De la musique, de la pluie fine rafraichissante.
Je me sens bien jusqu’au 13 ème kilomètre. J’avoue que le dernier a été un peu dur. Peut-être parce que justement je savais que c’était le dernier. Mais j’arrive au bout de ce 13 ème kilomètre heureuse et fière d’avoir ajouté 3 km par rapport à ma dernière sortie longue et de les avoir mieux vécu !

Semaine du 9 au 15 Mars 2015

15 Mar

Lundi – Entrainement au running club

2 petits tours d’échauffement pas facile au début et puis j’arrive à accélérer sur le dernier. Ca fait plaisir. J’essaie de faire attention à ma position et à ma foulée. Ensuite, 4 tours des 2 terrains (soit 4 x 800 mètres) en file indienne avec 3 coéquipières dont 2 copines. Le premier tour est un peu difficile et puis ça commence à aller mieux dès le deuxième. Le souffle est un peu court tout de même comparé à avant mais je ne désespère pas. On a réussi à accélérer un peu sur le dernier tour. Aucune douleur. Recup en papotant tranquillement.

Mardi – Yoga

1h15 avec une posture de torsion encore et 2 postures inversées. On travaille encore le dos. Cette fois, la chandelle a été plus agréable à exécuter.

Mercredi – Entrainement au running club

https://igcdn-photos-g-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t51.2885-15/11008170_971043726247694_29278101_n.jpg

Echauffement – 1.9 km
Fractionné – 2.44 km
Récupération – 800 m

Rythme et respiration ok pendant l’échauffement. Tout va bien. Je me sens bien. J’arrive à discuter à cette allure.

3 x 800 m. Couru avec les copines. On marche pour récupérer entre chaque tour. Premier tour ça va on va pas trop vite. Deuxième tour on accélère et je m’accroche aux filles. Mal de ventre vers la fin du deuxième tour. Pas facile de récupérer avant d’attaquer le dernier. On accélère bien sur le dernier. Et là les mollets sont douloureux, le souffle est court et le mal de ventre est toujours là. J’essaie de m’accrocher et d’allonger ma foulée. Dur dur. Mais au moins je termine malgré le mal de ventre…

Jambes très lourdes pour la récup… On y va mollo et papote!

Capture

Vendredi – Entrainement au club

Échauffement – 2.67 km
Fractionné – 3.23 km
Récupération – 400 m

On y va tranquille. Un peu plus de mal au début mais ça va de mieux en mieux. 2 premiers tours faits avec mes 2 copines à l’extérieur. Dernier tour fait à l’intérieur.

4 x 400 m rapide / 400 m lent. Par groupe de 4. Premier tour ça va on ne part pas trop trop vite. Au deuxième j’essaie de trouver une foulée agréable dans l’accélération. Les jambes commencent à se faire sentir. Le tour lent de récup pas facile j’ai envie de marcher… Troisième tour j’accélère un peu plus. Je m’accroche au groupe. La respiration n’est pas au top. J’ai mal aux jambes. Le tour de récupération est toujours difficile. Au dernier tour j’essaie d’accélérer légèrement. La respiration est difficile et le groupe me distance un petit peu. Mais je me fais violence en essayant de ne pas penser à mes mollets qui sont durs et douloureux.

Retour au calme apprécié ! J’arrive tout de même à me motiver pour rester aux abdos. Fière de moi je suis ouep!

Dimanche – sortie longue

https://igcdn-photos-c-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t51.2885-15/11008165_1566242846977810_609738791_n.jpg

https://igcdn-photos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfa1/t51.2885-15/10954514_1609388869294392_846406291_n.jpg

11 km / 1h17

Allure de mamie avec les copines. J’ai envie d’y aller doucement pour une reprise des sorties longues alors je préviens les copines. Les 3 premiers kilomètres passent plutôt bien. Puis ensuite la lassitude arrive jusqu’au 6 ème kilomètre. Les jambes commencent à se faire ressentir. A partir du 6 ème kilomètre, le papotage avec les copines arrivent à faire passer le temps et les kilomètres jusqu’à la fin. Je dois avouer qu’au bout de 8 km j’avais mal partout (dos, bras, jambes…). Alors clairement, mon corps a perdu l’habitude de courir pendant aussi longtemps… Clairement il va falloir bosser ça!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine du 2 au 8 Mars 2015

8 Mar

Lundi – entrainement au club

https://igcdn-photos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t51.2885-15/11049391_1569170026676949_1921312570_n.jpg

Echauffement – 2 km
Endurance active – 3.26 km
Récupération – 800 m

2 tours seulement d’échauffement. Un peu rapide peut-être pour une reprise à 6’26/km mais les sensations sont bonnes. Tellement contente d’être là et retrouver tout le monde.
Alternance 400 mètres lents / 400 mètres rapides pendant 20 min en binôme. Pas facile d’accélérer au début avec un point de côté qui restera 10 min. Je me fais violence aux côtés de ma binôme, qui elle a bien progressé pendant mon absence. Elle galope bien, ça me booste.
La respiration n’est pas si simple que ça à gérer. Pas de doute ce n’est pas aussi facile qu’avant. Mais je remarque tout de même que plus ça va, moins les accélérations sont difficiles. Je fini donc sur cette note super positive. D’ailleurs à la fin c’est moi qui galope devant.
Pas si tranquille que ce à quoi je m’attendais. Souffle un peu difficile à contrôler. Mais je finis par ne plus y penser en papotant avec ma copine Ma*.
Place ensuite aux abdos, gainage et autres réjouissances. Bonne surprise : je m’attendais à en chier au final c’est moins dur que ce à quoi je m’attendais après 4 semaines d’arrêt côté abdos.

Mardi – 1h15 yoga

https://igcdn-photos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t51.2885-15/11007774_1427263264232853_1775071190_n.jpg

Une posture de torsions et deux postures inversées.
On a terminé le cours en essayant cette position pour la première fois.
Je n’étais pas prévenu et j’avais clairement pas la tenue adéquate !
Je vous laisse imaginer ce que ça donne de faire la chandelle avec une tunique large…

Mercredi – Entrainement au club

https://igcdn-photos-b-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t51.2885-15/10986046_1551008711846361_1499552927_n.jpg

Endurance – 43 min
6 accélérations et récupération – 1.25 km

Je m’élance pleine d’envie prête à affronter les 45 min d’endurance en binôme. En papotant, les 10 premières minutes passent plutôt vite. J’essaie de contrôler au maximum ma respiration qui est beaucoup moins facile qu’avant mon entorse. J’en ai eu marre pendant 20 min avant de me sentir un peu mieux. L’allure s’améliore et le temps passe plus vite jusqu’à la fin. Je suis tout de même contente que ça s’arrête et je me rends compte que j’ai vraiment du mal avec l’endurance sans musique. Ca passe tellement plus vite et je suis nettement plus boostée avec que ce genre de séance me paraît assez fade…
On termine par quelques accélérations en ligne droite qui me font un bien fou ! J’arrive à me donner à fond et ça me défoule ! Je n’ai pas de problème pour bien accélérer. Et je dois avouer qu’à ce moment je me suis sentie (re)vivre!

Capture

Jeudi – Natation

https://igcdn-photos-c-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfa1/t51.2885-15/11008325_798479503564354_273973377_n.jpg

25 min / 800 m.

Du monde partout, des coups de pieds et des bousculades.
Obligée d’attendre son tour parfois.
Mais surtout des lunettes qui prennent l’eau.
Et c’était sans compter la grosse crampe au pied droit qui finira de m’achever.
C’était pas le jour…

Dimanche – 52 min d’endurance / 7.52 km

https://igcdn-photos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfa1/t51.2885-15/11007761_641389125961792_1854299812_n.jpg

Une sensation d’être lourde sur la fin et l’impression de me trainer.
J’y suis allée doucement et pas trop longtemps.
Reprise en douceur sous le soleil qui chauffe enfin.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bilan Février 2015

2 Mar

Bilan runnesque pas au top vous vous en doutez même si ce mois de février se termine sur une excellente nouvelle puisque je peux dire aujourd’hui que je suis guérie de mon entorse et que je reprends la course sur le champs (enfin sur le bitume…)

Gros point positif ce mois-ci puisque j’ai revêtu mon maillot de bain à raison d’une séance par semaine. J’adore et je m’y tiens. Maintenant j’espère augmenter la distance parcourue lors de mes séances (objectif de mars : minimum 40 min à bon rythme).

Les 4 semaines du mois ont été consacrées à la rééducation de mon pied et au travail des mollets pour renforcer la cheville.

Donc mon petit mois de février a été fait de :

  • 2 séances de yoga
  • 4 séances de renforcement musculaire (incroyable mais vrai je t’assure !)
  • 4 séances de natation
  • 5 séances de course sur tapis et en extérieur dont 2 sorties de reprise de running

02_2015

Avec mes baskets, on a parcouru 14.38 km en 1h46… En 5 fois… (Je te vois sourire mais j’en suis fière de ces 14 km de bonheur !). Oui parce normalement j’arrive à les courir en une fois et non 5, mon objectif de mars est donc tout vu.

Avec mes lunettes, j’ai parcouru 3.5 km.

Ma participation aux 10 km de l’Union pour le cancer a dû être annulée.

Ce mois de mars marque mon retour aux entrainements en club. Je ne pense pas avoir trop perdu en respiration. Pour la vitesse et l’endurance, on verra après cette première semaine du mois. J’ai hâte de pouvoir en découdre, tout donner et me dépasser de nouveau. Me montrer de quoi je suis capable.
La préparation du semi-marathon va reprendre de plus belle. Elle sera marquée par les 27ème foulées des Remparts quelques semaines avant l’événement aux côtés de Coco et son coach-chéri.

Une reprise que j’essaierais de faire en douceur et au mieux pour éviter une nouvelle blessure.

Semaine du 23 février au 1 mars 2015

1 Mar

Lundi –  Kiné

https://igcdn-photos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t51.2885-15/11007979_637686166377311_1124108736_n.jpg

20 min aquabike : 10 min tranquille + 10 min rapide.

 10 min aquagym : travail des appuis

Premier essai de course en continue :10 min running à 9 km/h soit 1.5 km.

Test réussi = GO du kiné pour recourir !!

Mardi – 1h15 de yoga

Exercices du dos quelque peu douloureux.

Mercredi – Kiné

https://igcdn-photos-d-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfa1/t51.2885-15/1599377_440404962791387_415066753_n.jpg

Dernière séance de kiné.
10 min vélo, exercices d’appuis rapides puis 10 min de course sur tapis à 9 km/h. Grosses douleurs aux tibias des deux côtés à peine 5 min après avoir commencé à courir. Je ralentis la vitesse un peu mais ça devient difficile à supporter. Le kiné arrive au bout de 10 min et décide d’arrêter là. Du coup, j’ai le droit à 15 min de froid pour les jambes.
Comme la foulée est différente dehors et sur tapis, ma reprise doit être progressive pour éviter toute nouvelle blessure.

Jeudi – 40 min de natation

https://igcdn-photos-c-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/t51.2885-15/1515817_1422474351383218_1319105388_n.jpg

1 km en 32 min.
Séance beaucoup plus agréable dans la ligne de nage rapide.
La prochaine fois je fais 40 min minimum.

Samedi – 31 min de running / 4.54 km

https://igcdn-photos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t51.2885-15/10979542_865810906775248_1616712925_n.jpg

Un petit run tranquille sous un grand soleil.
La musique plein les oreilles.
D’excellentes sensations et une respiration au top.
Une super reprise. Presque 5 km sans aucun problème. I’m back!!!!
Trop excitée à l’idée de reprendre l’entrainement lundi !

Dimanche – 1h de stepper

 https://igcdn-photos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfa1/t51.2885-15/10950440_982143711814253_571147640_n.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

%d blogueurs aiment cette page :