Archive | juillet, 2014

Mon premier cours de yoga

30 Juil

Je vais vous raconter ma première séance d’essai de yoga. Ayant un an de pilates derrière moi mais ne faisant plus partie d’aucune salle de sport, le côté gym douce/renforcement en douceur me manque. J’ai envie de tenter l’expérience du yoga qui me paraît être une bonne manière de compléter le running avec une dimension relaxation en plus.

Je me suis donc inscrite à un cours collectif de yoga Shri Vivek. Vous devez peut-être déjà savoir qu’il existe plusieurs types de yoga. D’après le site internet grâce auquel je me suis inscrite, le yoga « est un art de vivre, la science de se concentrer pour intégrer corps et esprit. La concentration nous procure la satisfaction et la joie de vivre. Quand nous vivons divisés, sans coordination entre le corps et l’esprit, nous gaspillons beaucoup d’énergie. La manque d’énergie est la cause de tous nos problèmes: physiques, mentales et de relations avec les autres et tout ce que nous entoure.

Yoga Shri Vivek signifie « Yoga pour éveiller le bon sens, l’intelligence » pour rendre notre vie plus vivante et épanouissante. »

Lorsque j’arrive à l’heure du cours, je suis accueillie par un jeune homme espagnol répondant au nom de Carle qui me présente rapidement les lieux. Carle parle avec un fort accent espagnol, ce qui rend tout de suite le cours plus « exotique ». J’enlève mes chaussures et je prends ma serviette avant de me rendre dans la salle où les tapis de sols sont déjà installés. De l’encens diffuse un doux parfum exotique et pleins de coussins multicolores sont mis à disposition ce qui met tout de suite dans l’ambiance. Nous serons 2 élèves pour cette séance. J’ai l’impression d’assister à un cours particulier.

Le cours commence assis par de rapides explications avant de faire quelques respirations assis dans la position du lotus. Carle nous en dit davantage sur le contenu de la séance qui va nous faire travailler trois dimensions de l’être humain afin de réaliser tout son potentiel:

  • physique : pour équilibrer le corps physique,

  • psychique : pour équilibrer les émotions et le mental,

  • énergétique : pour équilibrer nos relations avec les autres et tout ce qui nous entoure.

On se lève ensuite pour faire la fameuse salutation au soleil. C’est top de voir en vrai comment le prof exécute ce fameux mouvement.

On en profite pour nous remercier nous-même pour les efforts que l’on fait afin d’apporter bien-être, force et énergie à notre corps et notre esprit.

Là, ok, ça commence à me plaire.
On enchaine avec d’autres postures debout telles que « le guerrier », « le triangle », « le triangle inversé », une flexion en avant avec les deux jambes écartées, « la pince debout » et « la demi-lune ». D’après Carle, ma camarade et moi sommes toutes les 2 assez souples et nous n’avons pas vraiment de mal à suivre. Il nous dit quand inspirer et expirer.

le guerrier

Le triangle

La pince debout

Nous passons aux exercices au sol, allongés. Là, les exercices s’avèreront plus difficiles pour moi. On alterne postures et relaxation. Nous exécutons les mouvements comme le « apasana », le « levé de jambe », le « demi-pont » et des levés de jambes sur le dos, sur le ventre. Les moments de relaxation sont bien agréables je dois le reconnaître.

Apasana

Demi-pont

Pour finir, on se rassit dans la position du lotus. La séance se termine par des exercices de respiration profonde et de très fortes expirations. On fait un boucan pas possible à nous 3 mais je me prête au jeu.

Une fois le cours terminé, nous avons tout le loisir de poser des questions à Carlos qui nous répond avec plaisir. J’en apprends davantage sur la formation qu’il a suivi avec sa compagne qui assure normalement les cours et sur ce type particulier de yoga.

Pour conclure sur cette séance d’1h15, je peux vous dire que je n’ai pas vu le temps passer. Je me suis laissée guider par la voix et j’ai réussi à me concentrer tout au long de la séance sur mes ressentis. J’ai trouvé cette séance assez différente du pilates car elle est plus axée sur la respiration. En effet, lors de mes précédentes séances de pilates, nous travaillions essentiellement les postures. Le côté relaxation et bien-être sont très appréciables. Je pense faire plusieurs séances d’essai dans différents cours et essayer différentes approches et je choisirai à ce moment-là le cours dans lequel je me suis sentie la plus à l’aise.

Et vous, vous pratiquez le yoga ? En cours ou plutôt chez vous ? Quel type de yoga préférez-vous ?

Semaine du 21 au 27 Juillet 2014

27 Juil

Lundi – 39 min de running / 5.5 km


Accompagnée du chéri-chéri à vélo. Allure ni trop lente ni trop rapide. J’ai encore du mal à courir plus vite. Je me donne du temps et ça remotive à faire du fractionné. Aucune douleur aux mollets. Respiration correcte et maîtrisée.

Mardi – 30 min de NTC

15 min brûleur d’abdos et 15 min d’étirements

Mercredi – repos

Jeudi – repos

Vendredi – 47 min de natation / 1.75 km
Avec les lunettes c’est tout de suite plus agréable!

Samedi – 46 min de running / 6.7 km

https://i2.wp.com/photos-d.ak.instagram.com/hphotos-ak-xap1/10431939_849579868400035_806911063_n.jpg

25′ de footing. 2 x 8 accélérations. 15′ footing. Dès le début je trouve une bonne foulée. Mes jambes répondent bien. Mes foulées rebondissent bien. Je ne me presse pas trop à l’échauffement et la respiration est très bonne. Je fais mes accélérations. Reprise en douceur. Aucune difficultés. La prochaine fois je reprendrai les 200 m. Je termine par 15′ de footing à bonne allure. Les jambes suivent bien. Et la respiration est nikel. Aucune difficulté. Je reprends confiance. Ca me rebooste à fond!!!! Demain SL.

Dimanche – 1h02 de running / 8.5 km

https://i0.wp.com/photos-f.ak.instagram.com/hphotos-ak-xap1/10522328_704627719607613_204400249_n.jpg

Encore une excellente sortie côté sensations. Aucune difficultés. Les jambes ont bien suivi, je n’ai même pas senti une seule fois mes mollets. Très bonne respiration naturelle pour une fois. J’ai courru lentement avec des baisses de vitesse et pourtant j’ai l’impression d’avoir couru à la même vitesse tout du long. J’ai senti mes foulées dynamiques. Ca faisait très longtemps que je n’avais pas été aussi bien pendant une sortie! Au bout d’une heure j’étais encore très bien.

Certes je cours encore à une allure de limace mais j’ai retrouvé confiance et motivation.

Semaine du 14 au 20 juillet 2014

21 Juil

Lundi – 45 min de NTC


15 min « bruleur d’abdos » + 15 min de fessiers + 15 min d’étirements

Mardi – repos

Mercredi – 43 min de running / 6 km
Sortie sur la pause déjeuner. 30° donc on y va doucement. Pas difficulté respiratoire. Par contre sur la deuxième partie du parcours, j’ai eu mal aux chevilles. A suivre. En tout cas séance avec des courbatures aux fesses. J’ai essayé de faire abstraction de la douleur et j’ai réussi à tenir jusqu’au bout. J’ai également moins souffert de la chaleur malgré le manque d’ombre. Mon corps s’y habitue vraiment! Bonne nouvelle!

Jeudi – 10 min de CAS et 30 min de NTC
Abdos et étirements.

Vendredi – 40 min de natation / 1.3 km
1.3 km minimum car à chaque fois je m’emêlais dans mon compte de longueurs. Je vais vite investir dans une paire de lunettes parce que j’ai un peu galéré là. Mais c’est plaisant de se dépenser dans l’eau!

Samedi – repos

Dimanche – repos

Semaine du 07 au 13 juillet

14 Juil

Une semaine assez calme. Toujours l’envie de ne plus me prendre la tête et de courir pour le plaisir. Je lève le pied sur le fitness pour reposer mes muscules et surtout mes mollets.

Lundi – repos

Mardi 40 min de running / 5 km

Capture
Footing de récupération assez horrible. Les jambes encore lourdes de la course de dimanche. 5 km de récupération en mode tortue avec un mal de genou droit au début et des mollets très douloureux tout le long…

Mercredi – repos

Jeudi – repos

Vendredi37 min de running / 5 km

https://i1.wp.com/photos-a.ak.instagram.com/hphotos-ak-xpa1/10513997_1439333443019064_1245329302_n.jpg

Première sortie avec la team TLSRunCrew avec Clément. On est parti pour une boucle de 5 km. Aucune difficulté que ce soit respiratoire ou autre aucun mal aux mollets. Discussion tout au long de la course. Je ne vois pas le temps ni les kilomètres passer c’est génial. De très bonnes sensations.

La Toulousaine 2014

9 Juil

Le dimanche 6 juillet 2014 a eu lieu la course la Toulousaine en plein cœur de la ville rose. En quelques mots il s’agit d’une course féminine organisée au profit de l’association MIRA Europe qui « est le premier centre européen qui éduque des chiens-guides pour les remettre gratuitement à des jeunes non-voyants à partir de l’âge de 12 ans ». Chacun peut y participer sur un parcours de 4 km ou 8 km. Même les petits ont leur course ! Les femmes sont à l’honneur et les hommes ont le droit d’y participer à condition d’être déguisée en femme.

J’ai donc participé aux 8 km avec une amie qui faisait sa première course officielle. Le chéri-chéri est venu avec moi pour me soutenir.

Arrivée sur place, il y a énormément de monde ! Pas mal de groupes et d’équipe. Je constate déjà que de nombreux hommes ont joué le jeu. Les petits ont terminé leur course et se voient remettre un prix. Puis c’est l’heure du rassemblement pour un échauffement avec 2 profs de fitness d’un club de gym partenaire de l’événement. 15 min avec une prof déchainée et une musique à fond. C’est assez impressionnant de voir toute celle foule se déhancher sur la place du capitole ! L’ambiance est là. On sent que tout le monde est là pour s’amuser en groupe.

IMG_0658 On termine à 10h26 soit 4 min avant le top départ. Et tout le monde se dirige en même temps vers la ligne de départ. Vous imaginez bien qu’il est alors difficile pour moi de bien me placer sur le départ. Je suis dans la dernière moitié des coureurs. Vous pouvez juger de la foule de coureurs :

DSC_0143 Une annonce au micro est faite pour dire aux marcheurs de se placer derrière les coureurs.

Puis le top départ est donné. Je mets mes écouteurs sur les oreilles. Et la foule tarde à se lancer. On attend une bonne minute avant de pouvoir mettre ne serait-ce qu’un pie devant l’autre. Et bien sûr nous sommes nombreux alors il est difficile de pouvoir avancer autrement qu’en marchant. Je passe sous le ballon du départ et j’attends de franchir le tapis qui est censé détecté ma puce. Sauf qu’il ne viendra jamais. J’enclenche ma montre dès que je m’en rends compte. Au bout de quelques centaines de mètres, j’arrive à trottiner un peu. Mais je suis parfois obligée de marcher car je suis bloquée par des personnes qui marchent ou trottinent vraiment trop lentement. J’ai même dû dépasser une femme qui courait avec sa poussette!!! Pas facile de doubler dans cette ruelle étroite. La moindre parcelle est occupée : rue, trottoir, caniveau… Et c’est fatiguant d’avancer comme ça. Descendre puis monter le trottoir pour doubler telle personne. Regarder où il y a moins de monde ou plus d’espace pour pouvoir accélérer. Dur dur comme départ.

DSC_0138_01Je me rends bien compte que l’ambiance est à la rigolade. Des coureurs munies de sifflets animent la course et sont suivis par de nombreux autres coureurs qui tapent dans leurs mains en rythme.

IMG_0822 DSC_0065_01Avec mon amie on arrive à se suivre sur presque 2 km. Je suis étonnée par le nombre de personnes que je double. Beaucoup d’entre elles marchent. Puis ca se décante et j’arrive à trouver un rythme à peu près correct! Là, mon amie reste un peu plus derrière, je ne sais donc plus où elle est. J’apprendrais après la course qu’elle est resté à quelques centaines de mètres derrière moi jusqu’au 4 premiers kilomètres. On passe 2 ponts qui sont en montées/descentes. La chaleur commence à se faire sentir au 3ème kilomètre mais je suis plutôt étonnée de ne pas trop encore en souffrir. Par contre, je commence déjà à sentir mes jambes… Puis on approche la fin de la première boucle. Je double toujours pas mal de monde. Le chéri-chéri est là et me rassure d’un regard. J’en profite pour lui donner ma casquette puisque le ciel commence à se couvrir.

J’oublie mon mal dans les jambes et je garde le cap.

Je passe au ravito pour boire une gorgée mais surtout me rafraichir la nuque et le cou. Juste avant de repasser la ligne de départ j’entends qu’on m’appelle. Et là je vois Clément, un nouvel ami runner de la #TLSRunCrew (que j’ai rencontré mercredi dernier à l’événement organisé par Assu 2000, souviens-toi). Je suis hyper contente de voir un visage que je reconnais. Il est venu accompagné de son appareil photo alors je lui fais un grand sourire, ravie de le voir sur le parcours.

10492511_10152524083612988_8844362594131573219_nJ’entame alors la 2ème boucle et dernière moitié du parcours avec entrain. J’accélère un peu. Au bout du 5ème kilomètre la chaleur commence à devenir difficile. Finalement, j’aurai dû garder ma casquette car le soleil n’avait pas terminé de briller. Du coup j’ai un peu de mal sur les montées des 2 ponts. Inconsciemment je ralentis un peu l’allure pour pouvoir tenir. Sur le deuxième pont, je double un homme déguisé en mamie qui marche. Rien d’étonnant il est chaussé de sabots et porte une perruque, un masque de vieille dame, un chapeau, un sac à main et des socquettes de dames. Drôle de rencontre. J’ai déjà chaud mais alors je n’ose pas imaginer dans son cas.

DSC_0145Arrivé à la dernière ligne droite avant d’apercevoir l’arrivée, j’accélère. Je repasse devant le chéri-chéri qui immortalise l’instant.

DSC_0144Une fois passée devant lui, je l’entends qui m’encourage. J’accélère alors à fond direction la ligne d’arrivée. Je dépasse pas mal de personnes tant que je peux jusqu’à la fin.

Je franchis la ligne d’arrivée au bout de 52’58’’ à ma montre. Cette fois, le tapis est là. A peine le temps de m’arrêter que Clément m’attend. Direction le ravito en attendant de rejoindre tout le monde. Puis on papote avant de prendre des photos souvenirs devant l’arrivée où des marcheurs arrivent encore.

Les résultats « officiels » indiquent un seul temps de 55’46’’. Dans un premier temps je trouve ça étrange puis je me suis rappelé qu’il n’y avait pas eu de tapis au départ. J’en déduis que le temps affiché est celui entre le top départ de la course et celui où j’ai franchi le tapis d’arrivée. Et je me dis que j’ai bien attendu 2 min au départ où on n’avançait pas. Mon amie n’a terminé que 5 min après moi. Super pour une première!

Je suis déçue forcément de mon chrono mais je pouvais difficilement faire mieux en n’étant pas bien placé au départ et avec autant de monde qui piétine. Et puis je le savais d’avance que ce n’était pas une course pour battre un record mais plutôt pour s’amuser. Le positif c’est que j’ai beaucoup aimé l’ambiance de la course. C’est sûr, on ne retrouve pas ce genre d’ambiance « courir pour le fun » sur les autres courses.
Autre gros point positif j’ai beaucoup moins souffert de la chaleur que lors de mes précédentes courses. Mon corps commencerait-il à s’y habiter ?

Semaine du 30 juin au 06 juillet 2014

8 Juil

Lundi – repos

Mardi49 min de running / 7 km

Sortie avec les collègues. Et voilà une allure plus correcte que les précédentes et pourtant pas facile à tenir… Pffff découragée. Début tranquillement. Et puis le rythme a acceléré. Il faisait lourd mais le soleil ne tappait pas. Le bon côté c’est que les mollets ne m’ont pas fait trop souffrir. Par contre dur dur côté respiration. Je suis quand même contente de m’être donnée à fond. Bon pas autant qu’un 10 km, normal mais d’avoir donné plus que les dernières sessions. Le fait de courir avec des mecs plus rapides m’ont sûrement motivée à tenir. J’ai testé un nouveau coin sympa quand même.

Mercredi – 1h30 de fit challenge en groupe

Mon compte-rendu avec les photos ici

Jeudi – repos

Vendredi – repos

Samedi – repos

Dimanche – La Toulousaine 8 km de running


Compte rendu à venir.

Semaine calme puisque semaine de course officielle.

Fit Challenge Assu 2000 #1

3 Juil

https://i0.wp.com/photos-b.ak.instagram.com/hphotos-ak-xpa1/10523501_1432038740410881_1419850441_n.jpg

Mercredi 2 juillet j’ai participé à une séance de coaching organisée par ASSU 2000 et coachée en partie par Leslie Djhone. Bon, j’avoue que je suis assez honteuse de dire que je ne connaissais pas ce Monsieur jusque-là. Il est tout de même recordman du 400m en 44″46, et 2 fois champion d’Europe. Assez intimidant je dois dire.

Pour revenir à l’événement à proprement parlé, il s’agit d’ « un nouveau concept alliant le meilleur du running et du fitness dans des séances » organisées un peu partout en France.

Ces séances durent plus d’une heure et sont encadrées par plusieurs coachs. Une séance par mois est organisée dans chacune des 8 grandes villes.
Tu peux aller voir le site pour en savoir plus sur les villes, les coachs ou autre.

Pour tout vous dire, j’ai failli me désister quelques jours avant. Le chéri-chéri étant blessé au genou et ne pouvant pas m’accompagner, j’ai demandé à plusieurs copain/copine de m’accompagner mais aucun n’était disponible. Et puis j’ai vu que sur la toile, plusieurs de mes contact « virtuels » de Twitter/Instagram/Facebook y participaient. C’était donc une bonne occasion de les rencontrer tout en participant à un événement encore inédit pour moi.

J’étais donc un peu stressée avant d’y aller. Peur de ne pas pouvoir suivre le rythme ou bien de me « ridiculiser ». J’avais jeté un œil au programme des séances précédentes et j’avoue avoir un peu tiqué aux pompes qui sont encore une faiblesse chez moi.
Mais pas question de renoncer. C’est décidé, je ferai mon possible pour me dépasser lors de cette séance.

Le rdv est fixé en centre-ville de Toulouse à 19h. J’y vais en métro et je rencontre une de mes connaissances virtuelles sur le chemin. C’est toujours génial de passer du virtuel au réel. Surtout quand le courant passe tout de suite.
Arrivées au point de rdv on retrouve d’autres participants que j’étais impatiente de rencontrer. On discute en attendant que le tous les participants arrivent. J’ai l’impression de déjà les connaître. C’est toujours plaisant.

La séance commence par un footing de 10 min. Ca commence doucement puis on accélère très vite. Un peu trop pour moi. Mais je tiens le rythme aux côtés de mes nouveaux compagnons sportifs. Et puis en discutant, les 10 min passent vite.
Puis on s’étire un peu avant de passer aux choses sérieuses. On fait des allers-retours de montées de genoux. On alterne sauts de marche/squats 3 fois de suite. Dur dur ! Ca tire déjà les cuisses.
On enchaine sur des exercices cardio avec 10 allers-retours sur une pente. On descend tranquillement et on accélère sur la montée de la pente. Au début je fais ma maligne mais au bout de la 10ème je n’en mène pas large. C’est l’atelier coaché par Leslie et je suis hyper intimidée. J’ai l’impression de bosser pour lui. Je donne tout pour essayer de ne pas paraître trop ridicule. Il a dû en baver et endurer bien pire que ça pour arriver à son niveau !

On passe ensuite aux exercices dans les escaliers. Pas facile mais tout le monde se donne à fond et va jusqu’au bout. C’est hyper plaisant de s’entraîner dans cette ambiance.

On termine par des sprints en ligne droite, sans récup, à fond tout le temps. 2 fois 3 allers-retours avec une pause récupération entre les 2 tout de même. J’ai mal géré sur ma montre, j’aurai dû chronométrer chaque aller-retour pour avoir mon allure moyenne avec ma montre mais je n’y ai pas pensé.

On clôt la séance par des étirements dans l’herbe qui sont les bienvenus. Un retour au calme toujours dans une ambiance conviviale.

Heureusement, les coachs avaient prévu les bouteilles d’eau et des pauses de récupération. Nous n’avons pas souffert pendant 1h30 non-stop.
Je suis plutôt contente de moi car je me suis donnée à fond pour profiter au maximum de cette séance sportive.

https://i2.wp.com/photos-e.ak.instagram.com/hphotos-ak-xpa1/10514071_718680471527348_722520496_n.jpg

Il est déjà 20h30 et avant de se dire au revoir, on immortalise notre rencontre par une photo et on se met tous d’accord pour organiser une autre rencontre très vite. Je les sens bien motivés et je sens qu’on va former un bon petit groupe de runners sur Toulouse avec le #TLSRunCrew. Certains participent à la Corrida de Toulouse vendredi soir et d’autres à la Toulousaine comme moi dimanche. C’est chouette de savoir que maintenant je connaitrais peut-être du monde à chaque course que je ferai dans la région et surtout qu’on pourra se motiver ensemble.

Bilan juin 2014

2 Juil

11 sorties running ce mois-ci, c’est une de moins qu’en mai mais ça reste correct si on tient compte des quelques jours de repos que j’ai fait pour mes mollets.

Je maintiens mon rythme de 3 running/semaine minimum. Plus de 70 km au compteur c’est un km de moins que le mois dernier donc on peut dire que je suis restée constante.

Un dossard est venu se glisser encore ce mois-ci (CR ici).

Pas de record personnel  car je souffre assez de la chaleur pendant mes courses…
Les dernières séances ayant été assez difficiles (chaleur, mollets douloureux…) je me remets un peu en question. J’ai l’impression que mon niveau baisse alors que je continue de m’entraîner assidument.
Pour ce mois de juillet, je vais essayer de retrouver le plaisir de courir. Je ne sais pas encore comment je vais procéder. Surement essayer de décrocher mes yeux de la vitesse et de ma montre et juste essayer de courir pour aimer mes séances. Quitte à reprendre une allure de limace (que j’ai déjà de toute façon). Essayer de ne pas forcer sur les jambes. Faire des sorties tranquilles, comme avant en somme.

%d blogueurs aiment cette page :