Archive | mai, 2016

Ottawa J+1… Ou pas !

30 Mai

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous le savez, je suis tombée malade a une semaine de l’échéance… A ce moment la, je me suis dit, je suis LAAAAAARGE, en 1 ou 2 jours ça va passer…
Mais ça aurait été trop facile donc mon état s’est empiré au bout de 2 jours.

Je vous ai fait un récapitulatif de ma semaine :

Préparation 10 km semaine 8

Lundi – Survie au boulot…

anime computer tired wednesday exhausted

Des frissons et des courbatures de plus en plus fortes. Arrivée chez moi, la température pointe le bout de son nez. L’heure est grave, je dois annuler la soirée vin et fromage.
A ce moment, je pensais cet événement être le plus grave (laissez-moi rire d’un rire sadique mouahahahah)

Mardi – Agonie chez le médecin

no kristen stewart taylor vampire wolf

Nan mais faut que je vous raconte ma première fois chez le médecin au Québec, vraiment !!!!

Ici, on ne peut pas prendre un simple rendez-vous chez le médecin et râler car on attend plus d’une heure en salle d’attente. Non, on va dans une clinique « sans rendez-vous ». Et il y a deux types de clinique sans rendez-vous : celle ou il faut appeler pour prévenir de notre venue et recevoir un horaire de passage (ça revient donc a appeler une clinique « sans rendez-vous » pour avoir un rendez-vous, on est d’accord) et celle ou tu viens vraiment sans rendez-vous comme tu te pointes aux urgences et tu attends ton tour.

Évidemment je suis allée dans le type numéro 2. Je me crois chanceuse au début puisque la dite clinique se trouve juste de l’autre coté de la rue. Heureuse que je suis, je traverse le passage piéton qui nous sépare a 8h (heure d’ouverture) et me retrouve a faire « la file » (la queue pour nous autres français) a 8h05 (oui j’ai du monter des étages et c’est pas si facile que ça avec la fièvre…).

La « gentille » secrétaire me donne le numéro 32 en me disant « ce sera pas bien long il y a 2 médecins aujourd’hui »… Hum ok.

Sachez que si un québécois vous dit « ce sera pas long » ben vous savez que vous avez le temps d’aller faire un footing…

A l’ouverture y a donc déjà 31 personnes avant moi.

Je pose mes fesses en salle d’attente. Je vois des personnes appelées passer dans une salle et en ressortir rapidement. La, je me dis chouette ça va vite. Pis je les vois reposer leur fesses en salle d’attente… Hum c’est quoi cette histoire ?

A 9h30 je commence a avoir froid et les frissons reviennent.
Je décide de profiter du service offert a tous les patients moyennant 3.99 dollars et je rentre attendre mon tour chez moi pendant qu’un répondeur téléphonique me prévient tous les 5 patients qui passent. Ils te disent de revenir a la clinique quand il reste 5 patients avant toi pour être sur de ne pas perdre ton tour. Vers 11h, je reçois un appel car le numéro 24 est en train de passer. Depuis une heure, environ 5 patients passent en  30 min.
Je suis dans mon lit, dans le mal mais 15 minute plus tard je fais mon retour a la clinique.
J’ai un gilet pour luter contre la clim de la salle d’attente puis un doliprane pour affronter l’attente qu’il me reste encore.

Numéro 24 toujours. Soit.
J’attends. Et j’ai froid.
Et j’attends.Et j’ai très froid.
Et j’attends.
Et je commence a trembler.
Une heure que j’attends on en est au numéro 25… Les médecins semblent être partis manger.
Le bout de mes doigts commencent a s’engourdir.
J’attends toujours.
Numéro 26…

Je suis enfin appelée ! Alleluia ! J’entre dans la même petite salle d’examen que tout le monde. Et en fait, la, l’infirmière me prend ma température, ma tension et me pose des questions. En sortant, j’ai gagné un petit pot pour faire pipi et le droit de retourner voir la secrétaire pour le payer…

Un petit tour au pipi room et hop je retourne poser mon derrière en salle d’attente. Oui, j’attends (encore) en salle d’attente pour voir le médecin, mon petit pot tout jaune fièrement a mes côtés…

J’attends donc encore. Une heure.
Je tremble de tous mes membres. Les gens me regardent bizarrement. Je dois faire peur. J’envie la petite dame a côté avec son trench et son foulard (je suis à 2 doigts de la raquetter… Vous pensiez que j’étais une fille sage hein…)
Je demande a la secrétaire s’ils n’ont pas une couverture a me prêter mais nan ils n’ont pas ca ici (inutile de vous faire part de noms d’oiseaux qui me passent par la tête devant cette belle mascarade)
Je me rassois. J’attends encore.
Je ne sens plus aucun de mes doigts.

Un m’en donné, j’en peux plus. Je sors de cette chambre froide et je m’assoie dans le couloir juste a la sortie. Une chance, les murs sont vitrés et je peux voir les numéros des patients défiler. Je suis la seule assise par terre a l’agonie et les gens qui me regardent ont vraiment l’air de se demander pourquoi je suis la. Il fait quand même moins froid ici puisqu’il n’y a pas de grille d’aération.
Quand s’affiche le numéro 31 a l’écran, je retourne en chambre froide attendre mon tour. Il est 13h30…

Je suis sauvée par le gong a 14h quand enfin on appelle mon nom. Je vous épargne le nombre de fois ou je me suis dit intérieurement (pour ne pas paraitre encore plus bizarre) « put*************** mais j’en peux plus je vais mourir sur cette chaise dans cette salle d’attente et personne s’en soucie ».

Je rentre dans salle et l’infirmière prend mon petit pot et me fait m’assoir pour attendre le médecin.
Et j’attends….
Je m’allonge car je suis vraiment a l’agonie.
Et il daigne venir au bout de 15 min.
Je vous passerai le détail du docteur mamour (faut bien un lot de consolation non?!)

Au bout de peut-être 10 min, je ressors après 6 heures d’attente et sans diagnostique tranché…
Avec un traitement de 7 jours d’antibiotiques (au lieu de 5) car « on ne sait jamais si les reins sont touchés par l’infection ». Rassurant…

Je retourne mourir dans mon lit.

Mercredi – Mon lit

depressed sick ill ferris buellers day off kill me

40 de fièvre, courbatures et frissons. Bref. Agonie.

La décision tombe : il n’y aura pas de 10 km a Ottawa…………. (et je pourrais continuer encore longtemps comme ca………. la preuve)

Jeudi – Mon lit

sick ill ferris buellers day off flu movies

40 de fièvre, douleurs, tristesse et frissons. Agonie encore.

Vendredi – Mon lit

La fièvre est tombée et je n’ai plus trop mal. Je me sens pousser des ailes.
Le soir, je m’imagine partir a Ottawa le lendemain pour encourager les copains.

Je suis toute sage, vous le savez (je vous l’ai déjà dit donc c’est de source sûre vous pouvez me croire), donc je me couche a 22h pour être en forme le lendemain matin. C’était sans compter sur le marchand de sable qui m’a oublié sur sa première tournée… Je m’endors vers 2h pour me réveiller vers 5h (l’a pas été très généreux sur le sable le marchand…).

Ma grande forme n’est toujours pas au rdv donc la décision est prise, je reste au lit tout le week-end pour me refaire une santé.

Je vous avoue avoir été très triste mais surtout en colère d’avoir du déclarer forfait si près du but.
Ce 10 km, c’était mon objectif de l’année. Mais aussi celui que je convoitais depuis 2 ans. Celui de courir 10 en moins d’une heure. Celui que j’avais essayé d’atteindre il y a un an ou j’avais fini en 1h02…

Mais grâce a vous, cette merveilleuse communauté et a mon coach adoré (qui, lui, a tout déchiré a Ottawa en 35 min !), j’ai relativisé et fini par me dire que des 10 km j’en ferai d’autres. Je suis jeune, mon RP, j’ai toute la vie pour le pourchasser (pour rester polie)
Et j’en suis même venue a me dire que j’allais pouvoir encore plus m’entrainer et progresser afin de l’exploser davantage ce foutu RP !!!

Aujourd’hui, après 5 jours d’antibiotiques, je vais mieux. Le repos m’a fait le plus grand bien.
Je suis prête a attaquer la semaine et reprendre le sport.
Et j’ai retenu la leçon, la prochaine fois je me pointe a 7h a la clinique et je ne me plaindrais plus jamais d’attendre « un peu » chez le médecin en France !

Le prochain rendez-vous sera sur les sentiers pour un 10 km et 300 m D+ dans 15 jours…
Si vous connaissez mon aisance dans les grimpettes, vous savez que j’y vais en mode tranquille…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Semaine du 16 au 22 mai 2016

24 Mai

Préparation 10 km semaine 7

Lundi – Running

4.18 km / 30 min

30 min endurance fondamentale

Et voilà tout rentre dans l’ordre.
Un petit run au saut du lit et à jeun et ma FC s’est calmée.
J’ai semé un papi qui avait l’air d’en chier.
Si je l’avais croisé hier c’est sûrement lui qui m’aurait semé!

Mercredi – Running

5.93 km / 40 min

15 min endurance fondamentale
 5 x 2 min a 5’30/5’40  avec récupération 1 min
Récupération 10 min

Et voilà la dernière grosse séance avant les 10 km dans 10 jours…
Enfin c’est ce que je pensais qu moment de la faire ah ah

Une séance que j’appréhendais à cause des dernières sorties .
La séance a commencé par 15 min tranquilles pour aller jusqu’au parc. Les jambes sont un peu lourdes mais rien de bien méchant.
En rentrant dans le parc je me sens plutôt bien et j’ai envie de tout donner. Comme si je voulais rattraper le temps perdu et les séances ratées à cause des douleurs et autres difficultés.
Première série à 5’46. Pas évident de savoir à quelle allure je cours. J’ai programmé ma montre mais elle m’indique la vitesse au lieu de me montrer l’allure. Du coup, je ne suis pas vraiment sure de mon allure…
Deuxième série à 5’38.
La respiration est bonne et les jambes suivent encore.
Troisième série à 5’33. Je cours toujours « à l’aveugle » mais je me défoule.
Avant dernière série, les jambes commencent à tirer. Je tiens le 5’30/km. Sans faire exprès je suis progressive et c’est top.
Dernière série les tibias commencent à réveiller. Je ne lâche pas et tourne autour des 5’38.
Objectif rempli ça redonne confiance après la séance ratée de la semaine précédente.

Vendredi – Running

8.51 km / 56 min

10 min endurance fondamentale
2000 mètres a 5’55/6′
Récupération 3 min
2000 mètres a 5’55/6′
Récupération 3 min
1000 mètres a 5’55/6′
Récupération 10 min

Bon en fait c’était celle-là la dernière grosse séance avant les 10 km !
Même séance que la semaine dernière. Celle que j’avais raté car j’étais vraiment pas du tout en forme… Après un peu de repos chez papa maman me revoilà sur pied malgré quelques tensions dans les jambes.
Du coup, coach a décidé de retenter le coup, sous condition que je me sente vraiment en forme.

Du coup on a retenté une séance à allure 10 km et c’est passé !
Bien sur j’ai cru mourir.
J’ai eu les mollet hyper tendus et la gorge hyper sèche avec cette chaleur (les premières à Montréal)…
Mais comme l’a dit coach @runningaddictfr c’est le moment de tout lâcher car après on fait du jus jusqu’à la course.
Boostée par le copain avec qui j’ai partagé cette séance, j’ai tenu bon ! Mais de la à tenir l’allure sur 10 km…
Bref maintenant repos et endurance pour arriver prête le jour J !

Ottawa J-6 !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine du 9 au 15 mai 2016

18 Mai

Préparation 10 km semaine 6

Lundi – Running

6 km / 43 min

45 min endurance fondamentale

Début de la 6eme semaine de prépa qui ne se passe pas toujours comme prévue mais ce serait trop facile sinon non?!

Rdv avec le physiothérapeute après le boulot. Encore un moment magique ! Il me manipulait à peine une minute et les douleurs disparaissaient.
J’ai filé acheter un foam roller après la séance. Avec ce qu’il m’a montré et ce qu’on trouve sur le net, je ne devrais plus être embêtée par mes tibias, ni mes mollets.

Ensuite j’ai enfilé mes baskets pour une séance en endurance. Je me suis traîné des jambes lourdes et des mollets un peu douloureux mais les tibias se sont fait complètement oublier ! Yeaaaaah !

C’est reparti pour l’entraînement !

Mercredi – Running

8.18 km / 56 min

10 min endurance fondamentale
2000 mètres a 5’55/km avec recuperation de 2 min
2000 mètres a 5’55/km avec recuperation de 2 min
1000 mètre  a 5’55/km avec recuperation de 2 min
10 min de recuperation

Heure du décès: 20h30 !

Grosse journée de crotte aujourd’hui. Malade depuis une semaine. Une énorme fatigue depuis 2 jours. Des journées à 200 à l’heure. Et une grosse séance pour m’achever…

Premier 2000 m, les tibias se réveillent. La respiration est bonne mais les jambes ne suivent pas.
Deuxième 2000 m, je change de foulée et les douleurs au tibia disparaissent. Les mollets restent durs (comme des bidons – private joke)… Et la respiration devient difficile. La nuit tombe et je ne vois pas toujours ou je mets les pieds sur ce terrain de terre/herbe.
Pas facile de concentrer sur le reste en essayant de ne pas se tordre la cheville…
Ça et le fait de devoir éviter de justesse les gens, chiens, ballons etc.
Bref je me fais violence pour essayer de courir le plus vite possible. Et je n’arrive pas a tenir l’allure ciblée.

Je termine cette séance le moral dans les chaussettes. Les 10 km approchent a grand pas et je n’arrive pas a tenir l’allure cible…

Dimanche – Running

10.1 km / 1h17

1h10 endurance fondamentale avec 2×15 min a 170 BPM et recup 5 min

C’est décidé je reste définitivement au Canada !!
En France (depuis un jour), j’ai retrouvé ma famille certes, mais j’ai aussi retrouvé ma fréquence cardiaque de crotte et mon allure de tortue…

Et à 14 jours des 10 km d’Ottawa ça ne rassure pas du tout !!!
Au moins j’ai couru accompagnée de mon papa a vélo.

Alors pour me consoler je vais me dire que je n’ai ressenti aucune douleur aux mollets ni aux tibias sur ces 10 km.
Que j’aurai pu continuer car je n’étais pas fatiguée..
Et c’est une bonne occasion pour me rappeler que courir après un lourd repas ce n’est pas une bonne idée…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine du 2 au 8 mai 2016

9 Mai

Préparation 10 km semaine 5

Lundi – Running

4.45 km / 30 min

55 min en endurance fondamentale avec 5 x 1 km a 6’00/km

Après 2 jours de repos, j’entame la 5eme semaine d’entraînement.
J’ai commencé par 5 min de marche rapide puis des étirements un peu douloureux pour les tibias avant de partir trottiner.

Et les tibias deviennent vite douloureux j’essaie de ne pas y penser mais au bout de presque 10 min d’échauffement je m’arrête et les larmes sortent…
C’est bête mais je commence vraiment à penser que c’est psychologique. Comme si je me mettais des bâtons dans les roues à l’approche d’une échéance…

Et puis j’en ai eu marre de cet obstacle je suis répartie et la je n’avais plus trop mal. La foulée était plutôt bonne. 1 km plutôt agréable à 10 km/h comme prévu. Puis marche pendant les 2 min de recup. Je m’arrête pour étirer un peu le tibia. Outch c’est douloureux.

Je repars pour 1 km à 10 km/h ça va mais je m’aperçois que je cours pas comme d’habitude du coup. Je repars 2 min avant de repartir pour 1 km à 10 km/h que je ne terminerai pas.
La foulée adoptée à cause de cette douleur ne me convient pas. Je manque de me rétamer une fois…

Alors pour éviter de me blesser pour de bon je mets fin à la séance et je rentre en me pelant le fion en marchant…

Mercredi – Natation

1 600 m  / 34 min

Purée que ça fait du bien !
Encore peu de nageurs dans le bassin, j’ai pu me dépenser comme je voulais à défaut de pouvoir courir.

J’ai vu un physiothérapeute avant d’aller à la piscine pour mes douleurs aux tibias.
Et il est magique !!! Verdict, coco avait raison: c’est musculaire. Les muscles des mollets sont inflammés et ça se répercute sur le tibia quand je cours.

Mais la bonne nouvelle c’est que d’après lui c’est vraiment pas grave et que dans une semaine je vais pouvoir galoper sans aucune douleur.
D’après lui, je peux continuer a courir, pas besoin d’arrêt #happy
Voilà de quoi retrouver le sourire !

Vendredi – Velo

12.7 km / 45 min

Une séance avec très peu de résistance pour faire tourner les jambes tout en travaillant le cardio. Je préféré laisser mes jambes se reposer un peu et attendre le week-end avant de recourir.

Dimanche – Running

5.38 km / 38 min

Parce que mon run sans douleur mérite bien un sourire.
Parce que dans 6 jours je m’envole pour la France et que ça me donne le sourire.
Parce que je passe un excellent week-end où je fais le plein de bons moments et de souvenirs et que ça me donne le sourire.

5 km tranquille sans prise de tête, sans faire attention à l’allure ni au cardio, juste à discuter avec le copain c’est top. Ça fait du bien au moral.
Légère douleur au tibia en début de course puis plus rien.
Je termine les mollets un peu douloureux quand même. Mais je prends le temps de bien m’étirer après(en particulier ceux que m’a montre le kine).
Tout ca confirme ce qu’a dit le kiné mercredi et c’est rassurant !

Bilan avril 2016

3 Mai

Le bilan de ce mois d’avril est plutôt positif.

J’ai entamé mon plan d’entrainement pour les 10 km d’Ottawa en début de mois.
J’ai participé à deux courses durant lesquelles j’ai amélioré mon record sur 5 km.
Je maintiens un peu de renforcement musculaire en semaine.

Ce que je retiens surtout de ce mois c’est le plaisir pris à courir. Que ce soit à l’entrainement ou sur les compétitions, j’ai apprécié chaque sortie et chaque foulée.
Je m’amuse beaucoup à suivre les entraînements concoctés par running-addict.

mai 2016

J’ai donc parcouru 75.26 km (un peu mieux qu’en mars).

mai 2016 2

Et oui, vous ne rêvez pas, je me suis bien égarée en mer piscine une fois ce mois-ci.
Une sortie en semaine de repos qui m’a fait tellement de bien (et surtout avec peu de nageurs dans le bassin) que je compte y retourner chaque semaine !

Petite ombre au tableau : la douleur dans les tibias qui revient. Comme une sensation de périostite. On va essayer de la soigner comme le mois dernier à coup de massage, marche et étirements avant chaque séance.

Je le veux mon 10 km en moins d’une heure et je l’aurai non mais !

Alors j’entame les dernières semaines d’entrainement avant de prendre le départ des 10 km, à Ottawa, le 28 mai.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Semaine du 25 avril au 1er mai 2016

2 Mai

Préparation 10 km semaine 4

Lundi – Running

4.15 km / 30 min

30 min en endurance fondamentale

Un petit run de lendemain de compétition avec pour ordre de ne pas dépasser les 145 bpm.
Comme je suis une élève modèle (hey toi au fond, je t’ai entendu tousser hein…), j’ai couru tranquillement avec une fréquence cardiaque moyenne de 136 bpm.  J’étais large !
Et comme j’ai progressé, mon coach m’a fait remarquer que je termine cette séance de récupération a 7′ au kilo en endurance fondamentale !
Les tibias ont été légèrement douloureux mais ils ont su se faire oublier au fur et a mesure je ne les laisserai pas faire de toute façon !
Petite anecdote photo, quand je suis passé devant cette « peinture » au sol j’ai rie intérieurement en pensant « alors c’est a ça que ça ressemble des cacas de dinosaures?! »

Mercredi – Piscine

1.2 km / 30 min

Remplacement d’un footing par une séance de piscine.

Retour dans le bassin donc pour travailler le cardio en douceur pour les tibias.
Cette semaine c’est récupération alors on y va doucement.
Et quel bonheur de pouvoir faire ses longueurs sans être gênée par le monde ! J’ai adore enchaîner les longueurs a mon rythme. Ça donne envie de remettre ça !

Samedi – Running

1.43 km / 10 min

Partie directement sans marcher et sans faire d’étirements avant, les tibias m’ont rappelé a l’ordre. Cette fois, impossible de passer outre la douleur. Je capitule. Je décide d’arrêter et rentrer en marchant.

J’ai un peu peur pour cette semaine d’entrainement. Affaire a suivre…

Rendez-vous sur Hellocoton !

%d blogueurs aiment cette page :