La course a pied dans une vie

28 Jan

La course à pied a changé ma vie.
Ok, ça fait un peu cliché dit comme ça…
Mais j’ai réalisé certaines choses dernièrement.

Il s’agit d’un article assez personnel sur ce que je ressens en ce moment. J’ai hésité a le publier.
Je suis passée par beaucoup d’émotions différentes ces derniers mois. Et je ressens comme un besoin d’écrire sur ce que j’ai sur le coeur.

Sportivement parlant, bien sûr elle me permet de me dépenser et me dépasser. Quand j’ai passé une mauvaise journée, elle me permet de me défouler. Quand j’ai besoin de changer d’air, elle me fait me sentir vivante.

Mais j’ai réalisé que ce que je vis depuis quelques mois, je le dois en partie au running. Je pense que, tout simplement, ce changement de vie n’aurait pas eu lieu si je ne courrais pas.

Pourquoi ?
Parce que la course à pied m’a donné confiance en moi.

Résultats de recherche d'images pour « liberte reve oser »

J’ai tout quitté pour vivre ma vie telle que je l’entendais. Pour aller où je veux aller. Pour faire ce que je veux. Quand je le veux. Pour vivre comme je le veux.

Beaucoup me disent « tu as de la chance, vivre au canada c’est mon rêve! » ou bien encore « tu as eu une chance de fou de pouvoir partir ! ». Comme si ça m’était tombé dessus sans rien demander… Moi aussi c’était mon rêve de vivre au Canada. Alors je me suis donné les moyens pour qu’il devienne réalité. Oui j’ai eu de la chance de trouver rapidement un VIE (petit rappel : Volontariat International en Entreprise). Mais j’ai sollicité plusieurs entreprises et j’en ai trouvé une qui m’a ouvert un poste. Oui, j’ai eu de la chance de frapper à la bonne porte.

Qui ne tente rien n’a rien.

J’ai joué et j’ai gagné. Quitte à perdre et ne rien regretter car j’aurai essayé.

Ce changement de vie, je l’ai voulu. Il a demandé des sacrifices. Oui j’ai dû arracher plusieurs pansements. Les pansements ne sont plus là, mais les cicatrices restent toujours visibles.

Ce changement de vie, je l’ai choisi.
Et le courage je l’ai trouvé grâce au running.

Grâce à la course, j’ai appris à sortir de ma zone de confort. Je sais qu’il faut parfois vivre des moments désagréables pour pouvoir atteindre un jour l’objectif que l’on s’est fixé.

Alors certes, la peine causée par une rupture par exemple n’est pas comparable à une séance de fractionnés. Mais je sais garder en tête mon objectif lorsque la situation devient difficile ou peu supportable. Et grâce à ça, on trouve la force de surpasser l’inconfort de la situation.

La récompense est tellement belle… La fille qui sourit bêtement dans le métro ? C’est moi !

Je savoure chaque jour ma chance. La chance d’aimer ma vie. D’être heureuse. D’avoir l’impression que tout est possible, tout peut arriver.

Quand on veut on peut. J’aime beaucoup cette phrase. J’ai réussi à me mettre à courir alors que je ne tenais pas 10 min sans cracher mes poumons. J’ai même fini par courir un semi-marathon au bout de 2 ans et en savourer chaque kilomètre… Si on m’avait dit ça il y a 3 ans, j’aurai bien rigolé…

Voilà ce que j’aurai pu répondre à la médecine du travail à la question que l’on m’a posé : “Vous courrez après quoi?” Je cours après mon bonheur tout simplement (niou niou niou)

Oui ce n’est pas toujours facile.
Oui, il y  a des moments ou la nostalgie m’envahie lorsque les souvenirs refont surface. Mais la vie est faite de bonheur et de moments moins joyeux.
Oui je n’ai pas pu retenir mes larmes pendant de très longues minutes, seule dans ma voiture en quittant Toulouse, mes amis, mon meilleur ami, mes débuts dans la vie active, mes débuts dans la course à pied, mes habitudes, mes repères, mes endroits préférés et surtout ma deuxième famille.

Mais chaque jour représente une nouvelle opportunité. J’ai l’impression que tout peut m’arriver. Je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre. Cette nouvelle vie, c’est l’inconnu. C’est excitant !

Je crois que j’ai réalisé que la vie était trop courte pour la subir ou regretter de ne pas avoir fait ce que je voulais. Je ne veux pas arriver à la fin de ma vie et me dire que j’aurai aimé vivre ma vie autrement. Je veux me dire que j’ai tout fait pour être heureuse.
En 2015, j’ai décidé de vivre sans regrets. Je savais que si je restais dans mon confort sans être totalement épanouie, je le regretterais un jour. Alors j’ai décidé de partir à la recherche de ce que je voulais vraiment vivre dans ma vie. Je savais que si je ne tentais pas ma chance pour partir vivre au Canada, je le regretterais. Alors j’ai essayé. Ça a marché. Et je me lève chaque jour depuis avec le sourire et la sensation d’être là où je dois être.

Je vis sans regret. Ça me pousse à être égoïste parfois. Mais la seule personne que je dois supporter à vie, à longueur de journée, c’est moi. Alors autant être en accord avec moi-même.
Si j’hésite à faire quelque chose, je me pose la question « est-ce que risque de le regretter si je ne le fais pas? » Si je réponds positivement, alors je sais ce qu’il me reste à faire.
Je reste humaine bien sûr, alors, parfois je fais des erreurs. Des belles mêmes. Mais j’essaie toujours de les assumer. Je sais que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Oui, ça encore c’est cliché mais vrai. Je sais que ce je suis aujourd’hui, je le dois en partie à ces erreurs. Certaines m’ont appris beaucoup de choses sur moi. Sur ce que je veux et ce que je ne veux pas. C’est pour cela que je ne les regrette pas.
Comme le mixe très bien Avicii (oui je sais j’ai toujours d’aussi bonnes références musicales) :

 Live a life you will remember

Saisissez les opportunités. N’ayez pas peur de vivre pour vous. Écoutez-vous. Agissez pour votre bonheur. On n’a qu’une vie. On n’a qu’un corps. On est condamné à rester ici un bon moment. Alors profitons-en ! On a la chance de pouvoir vivre des instants merveilleux. Ce serait bête de ne pas en profiter.

Prendre un risque, c’est se sentir vivant d’une certaine façon.
Je ne vous dis pas de vous lancer dans un saut en parachute (même si je pense qu’on ressent la chance qu’on a d’être vivant à ce moment précis plus qu’à n’importe lequel), mais d’oser faire les choses qui vont vous rendre heureux. On peut avoir de belles surprises au bout du compte…

C’est tellement génial d’aimer sa vie. Croyez-moi, vous devriez essayer…

Résultats de recherche d'images pour « reve oser »

Et pis si t’es pas convaincu, va lire ça, ça ou encore ça et ça.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

37 Réponses to “La course a pied dans une vie”

  1. cocoandco 28 janvier 2016 à 3:46 #

    Génial! j’approuve et j’applaudis des deux mains…tu vas l’entendre souvent ce « tu as de la chance » quand on me le sort (le bateau, le sud etc) je répond que non, ce n’est pas de la chance juste un choix de vie, qui a un prix…tu as fait un choix de vie et tu sembles très bien l’assumer et je suis très contente pour toi ;o))

    J'aime

    • dreyliciouss 28 janvier 2016 à 3:51 #

      Un grand merci coco !
      Je crains un peu les réactions du genre je fais la morale etc
      Oui les gens aiment bien utiliser ce terme pour envier les choses. Mais oui, tu as choisi de vivre ainsi. Tu le dois à toi et à personne d’autre.
      Bisous !!!

      J'aime

      • cocoandco 28 janvier 2016 à 4:28 #

        tu t’en moques de ce que pensent les gens, fais ta vie, suis ta voie, essayes d’être en harmonie chaque jour avec toi même et le reste suivra…chacun son chemin, certains ne comprendrons pas, mais c’est leur problème pas le tien…ici on nous a pas mal embêtés et attristés avec nos choix de vie et j’en ai souffert jusqu’au jour où j’ai compris que ce que les gens m’envoient de mauvais ils suffit de ne pas l’attraper au vol et alors ça leur revient comme un boomerang…

        J'aime

        • dreyliciouss 28 janvier 2016 à 4:32 #

          Yep toute façon c’est mon blog si j’ai envie de dire quelque chose je le dis et pis si les gens sont pas contents ils sont pas obligés de me lire lol
          Oui tu as raison. Dans la vie déjà j’essaie de ne pas m’encombrer avec les gens qui m’apportent du négatif. Y en a eu. Mais je n’en veux plus.

          Aimé par 1 personne

  2. Elo'die LP 28 janvier 2016 à 4:09 #

    Ouiii tu l’as publié !! Tu t’en fou si les gens prennent mal ton article, qu’ils passent leur chemin !!!! (pi s’ils le prennent mal c’est qu’ils se reconnaissent donc tu touches une corde sensible et ça fait réfléchir !!)

    J'aime

    • dreyliciouss 28 janvier 2016 à 4:14 #

      Oui je me suis lancé ^^
      Ah ah c’est tres vrai tout ce que tu dis !
      Merci Elo !
      A tantot !

      J'aime

  3. A******* 28 janvier 2016 à 4:14 #

    C’est un très bel article, plein d’espoir pour l’avenir et très instructif. Je trouve courageux d’avoir changé de vie pour réaliser ton rêve. Bonne continuation pour ce joli rêve qui se poursuit encore.

    J'aime

    • dreyliciouss 28 janvier 2016 à 4:19 #

      Oh merci beaucoup pour ton retour !
      Je voudrais juste que ceux qui hésitent à effectuer un gros changement trouvent le courage de se lancer.
      Bise

      J'aime

  4. Desperate RW 28 janvier 2016 à 4:32 #

    Aime ta vie ma belle! Tu es une battante. Tu arrives où tu veux. C’est génial! Aime ta vie, continue de la vivre pleinement! Je t’embrasse!

    J'aime

    • dreyliciouss 28 janvier 2016 à 4:34 #

      Mille merci ma Celine !
      Ton passage me fait plaisir.
      Je t’embrasse très fort !

      J'aime

  5. Gwen 28 janvier 2016 à 4:38 #

    Je like, je surlike même!!!!!
    Profites à fond poulette.
    Bizoux bizoux

    J'aime

    • dreyliciouss 28 janvier 2016 à 4:41 #

      Merci ma jolie copinette !!
      J’ai aussi pense a toi pendant l’ecriture de cet article. J’ai failli te mentionner.
      Tu as par exemple fait le pari d’acheter avec ton homme alors que vous n’aviez jamais vecu ensemble.
      C’est beau cette confiance. Tu as suivi tes envies et ton instinct sans penser aux regards des autres. J’adore et j’approuve !
      Gros gros bisous !

      J'aime

      • Gwen 28 janvier 2016 à 5:13 #

        M’en parle pas parfois je me dit que je suis folle!!!! Mais bon un peu de folie dans la vie ça fait pas de mal!!!!

        J'aime

        • dreyliciouss 28 janvier 2016 à 5:15 #

          Exactement ! Ca rend la vie excitante meme !

          J'aime

  6. Margaux Lifestyle 28 janvier 2016 à 5:00 #

    Très belle article qui prouve que le bonheur ne nous tombe pas tout cuit dans le bec mais qu’il faut se battre pour l’avoir !! Merci pour ce magnifique texte qui m’a ému !!

    J'aime

    • dreyliciouss 28 janvier 2016 à 5:07 #

      Merci à toi Margaux pour ton retour !!!
      Oui il faut se battre pour être heureux pour notre passage sur Terre.
      Gros bisous ma belle !

      Aimé par 1 personne

  7. mlzun0 28 janvier 2016 à 9:00 #

    Chaque journée où je cours devient meilleure; je suis carrément d’accord avec toi. La course a changé ma vie à moi aussi. Elle révèle le caractère, et elle rend la vie bien plus positive!

    J'aime

    • dreyliciouss 28 janvier 2016 à 9:15 #

      Oui elle nous apprend beaucoup sur nous-même. Sur nos limites, nos capacités etc. Elle nous apprend a endurer la douleur aussi parfois ^^
      Merci pour ton passage ma belle !
      Bise !

      J'aime

  8. edea3108 29 janvier 2016 à 2:13 #

    Je suis ton blog depuis quelques mois maintenant. Ce que tu partages ici avec nous est précieux, j’ai 40 ans, une vie déjà bien remplie et surtout beaucoup de regrets… Si j’avais eu ton état d’esprit a ton âge voir plus jeune j’aurais vraisemblablement une vie bien différente de çelle que je vis et qui me va bien maintenant. Je suis entièrement d’accord avec tout le contenu de ton propos et suis très admirative de ta détermination. Je cours depuis 7 mois et je confirme que le running apporte un bien être incroyable et aide à prendre de la distance avec soi, avec les autre. A prendre de la hauteur pour pouvoir avancer. Surmonter ses difficultés running après running donne un grand sentiment de bien être et apporte beaucoup de confiance en soi, aujourd’hui je vis pleinement et plus égoïstement et je te promets que mon mari et mes enfants m’encourage à tenir bon malgré la pluie et le froid parçe que pour eux aussi je suis devenue quelqu’un de différent bien plus joyeuse et apaisée… On ne se connaît pas mais je tenais à te remercier pour cet échange.

    J'aime

    • dreyliciouss 29 janvier 2016 à 3:58 #

      Tout d’abord c’est moi qui te remercie pour plusieurs raison. Déjà merci pour m’avoir lu. Mais surtout merci pour m’avoir répondu. Je suis ravie que cet article me donne l’occasion d’échanger avec quelqu’un qui me lit depuis un moment. Ton message me fait chaud au cœur.
      Je suis ravie de lire ton ressenti sur le running. Ravie de lire que t’épanoui également en courant. Oui on change. On est mieux dans nos baskets si je puis dire 😉
      Alors continue à courir et à te faire du bien. Ta famille a raison. Qu’il pleuve ou qu’il fasse froid, le running c’est ton moment à toi. Ton rdv avec toi-même à ne surtout pas manquer !
      N’hésite pas à me refaire un coucou a l’avenir !

      J'aime

  9. StepHh 29 janvier 2016 à 3:59 #

    Très bel article, sorte d’écho au livre que je suis en train de lire ( Même pas peur de Sophie Machot). Et belle leçon de vie. Bravo à vous d’avoir pris en main votre destinée. Mon mari et moi souhaiterions aussi repartir sous d’autres cieux, mais là peur d’imposer nos choix à nos jeunes enfants nous freine. Peut être dépasserons nous cette peur un jour. (Sinon j’ai déjà testé le saut en chute libre, on se sent vivante après/pendant une telle expérience).

    J'aime

    • dreyliciouss 29 janvier 2016 à 5:18 #

      Merci beaucoup pour ta réaction à cet article.
      Je vais jeter un œil à ce livre ^^
      J’espère que vous sauterez le pas. Je n’ai pas d’enfants donc je ne suis peut-etre pas bien placé pour répondre. Mais j’aurais tendance à me dire que si votre bonheur se trouve ailleurs, vos enfants le ressentiront et n’en seront peut-être que plus heureux…
      Bon vent 😉

      J'aime

  10. E 29 janvier 2016 à 9:33 #

    Tu es une personne que j’aurai aimé rencontrer pour partager des moments.

    Il ne s’agit pas de mots en l’air, juste le fruit d’une réflexion de plusieurs mois.
    Je te souhaite le meilleur pour la suite.
    Continue pour ces personnes qui, comme moi, ne feront jamais rien de leur vie si ce n’est de rêver quelques minutes en lisant ce genre de récits et de mourir avec des regrets.

    J'aime

    • dreyliciouss 29 janvier 2016 à 11:08 #

      Merci d’avoir pris le temps de partager ces quelques mots, qui malgré tout pèsent lourds, avec moi. J’ai moi aussi longtemps rêvé devant les photos et récits d’aventure des autres en les enviant et en imaginant ce que pourrait être ma vie à leur place. Un jour j’en ai eu marre d’être envieuse. Moi aussi je les voulais ces moments uniques. Peut-être que tu auras toi aussi ce même déclic et que non tu ne mourras pas avec des regrets.
      Merci pour tes mots qui me touchent profondément. Merci de t’être manifesté après plusieurs mois !

      J'aime

  11. healthyethappy 29 janvier 2016 à 10:39 #

    Evidemment cet article résonne chez moi parce que j’ai vécu la même chose. Je me suis mise à courir assez tôt mais j’ai été régulière vraiment 2 ans avant mon départ en Australie. Progressivement, je me suis forgée un mental et j’ai appris que quand on s’en donne les moyens, il n’y a pas de raison de ne pas y arriver. Et même si ça semble impossible au départ, on doit essayer parce qu’on a rien à perdre.
    Au final j’ai vécu une année inoubliable et je n’ai aucun regret. Ce voyage seule au bout du monde m’a encore plus fait grandir et a encore plus renforcé l’idée que tout est possible.
    Et encore mieux, à chaque session running, j’échaffaude des nouveaux plans et projets. Chaque session me permet de faire le vide et de me recharger à la fois. J’en ressors plus forte et pleine de motivation pour continuer de vivre une vie qui me rend pleinement heureuse.
    Bref profite à fond de ta nouvelle vie car le temps file vite !

    J'aime

    • dreyliciouss 29 janvier 2016 à 11:23 #

      Ah oui effectivement on a sensiblement la même histoire c’est marrant!
      Oui c’est tout à fait ça. Le running nous aide à nous forger un mental. Il nous donne une force!
      On a rien à perdre à essayer tu as entièrement raison. Et beaucoup à y gagner ^^
      Merci je vais essayer de profiter à fond. Je suis là pour au moins 2 ans mais je sens que ça va passer vite oui !
      Bisous ma belle !

      J'aime

  12. Bibiche 18 février 2016 à 3:30 #

    Hello
    Super bel article .. Bravo
    çà donne vraiment envie de se lancer.
    Tu es courageuse et tu as bien fait de te lancer .. une belle expérience… de beaux souvenirs .
    Gros bisous

    J'aime

  13. petitmage 16 septembre 2016 à 12:15 #

    Bravo, d’avoir pris des risques… ce témoignage me va droit au cœur

    J'aime

    • dreyliciouss 16 septembre 2016 à 12:16 #

      Merci c’est gentil et contente qu’il raisonne pour d’autres personnes

      Aimé par 1 personne

      • petitmage 16 septembre 2016 à 12:30 #

        je suis également

        J'aime

      • petitmage 16 septembre 2016 à 12:32 #

        Je suis runner également depuis plusieurs années. La course à pied m’a apporté et m’apporte toujours beaucoup de chose mais aussi professionnellement.
        Je compare souvent la course comme une forme de méditation, surtout lors d’une sortie en solitaire
        A vous lire,
        cdt

        J'aime

        • dreyliciouss 19 septembre 2016 à 6:18 #

          Oui on apprend tellement de choses sur nous pendant ce lapse de temps que l’on s’accorde pour soi !

          Aimé par 1 personne

  14. Matthieu 22 mars 2017 à 11:07 #

    Bonsoir..
    Je farfouille un peu ton blog, c’est très instructif et d’encourageant quand on commence la CAP.
    Ta persévérance et l’envie que tu mets là dedans…wouah 🙂 je te tire mon chapeau (oups je n’en porte pas => d’accord c’était nul)

    C’est un réel plaisir de te lire et d’en apprendre plus sur ta passion et les conseils que tu prodigues, perso ça me motive à avancer encore plus dans la course.

    Je n’ai pas du lire la moitié de tes articles mais c’est vraiment sympa, je n’en perdrai pas une miette.

    Vivement le prochain !

    Pour finir sur cet article… rien à rajouter, je me retrouve aussi complètement dedans. C’est parfaitement dit

    Merci

    J'aime

    • dreyliciouss 2 avril 2017 à 8:54 #

      Bonjour Matthieu. Un grand merci d’ête passé sur mon blog, d’avoir pris le temps de me lire et de m’avoir laissé ce si gentil mot.
      Je suis contente de pouvoir te motiver 🙂
      Ma motivation c’est ce que j’essaie de partager au maximum alors je suis heureuse de pouvoir y arriver un peu !
      Je ne peux aue t’encourager a avancer dans la CAP et a t’y épanouir pleinement.

      J'aime

Trackbacks/Pingbacks

  1. Semaine du 25 au 31 Janvier | A fleur de Pow' - 31 janvier 2016

    […] mes baskets.. et je cours, je cours. Je réfléchis. Je repense à l’article d’Audrey qui expliquait que la course à pieds lui avait changé la vie, lui avait fait prendre conscience […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :